Certains traitements ou interventions chirurgicales peuvent être associés à un risque de diminution voire d’arrêt de la production des gamètes (spermatozoïdes chez l’homme et ovocytes chez la femme), et donc aboutir à une altération de la fertilité immédiate ou future. Cette altération de la fertilité peut être transitoire ou définitive en fonction du type et de la durée du traitement. Elle peut toucher l'adulte en âge de procréer, mais également l'enfant avant sa puberté. Votre médecin peut vous informer sur l’existence de risques pour la fonction de reproduction.

La loi prévoir que « Toute personne peut bénéficier du recueil et de la conservation de ses gamètes ou de tissu germinal en vue de la réalisation ultérieure d’une assistance médicale à la procréation  [...] lorsqu’une prise en charge médicale est susceptible d’altérer sa fertilité, ou lorsque sa fertilité risque d’être prématurément altérée"
Le service de médecine et biologie de la reproduction du CHU de Nantes s'engage à être disponible très rapidement pour discuter et organiser cette préservation de fertilité avant l’initiation du traitement potentiellement stérilisant.

Plus d'informations sur le site du réseau de cancérologie des Pays de la Loire