• enseignement - formation,

un nouveau programme de formation pour les infirmiers

Publié le 23 juin 2010 Mis à jour le 24 octobre 2012

La formation en soins infirmiers évolue; le nouveau cursus donnera accès à un grade de licence, un positionnement en catégorie A dans la fonction publique hospitalière et ouvrira à un exercice dans l’Union européenne.

Tournée vers l'avenir, la formation en soins infirmiers en France s'aligne aujourd'hui sur les accords européens de Bologne. Elle s'inscrit dans un cursus universitaire de licence-master-doctorat : l'obtention du diplôme d'État (DE) en soins infirmiers accordera un grade de licence professionnelle aux infirmiers et les positionnera dans la catégorie A de la fonction publique hospitalière (négociations et textes d'application à venir). À l'institut de formation en soins infirmiers (Ifsi) du CHU de Nantes, le programme (décret du 31 juillet 2009) sera mis en application à partir du 6 septembre 2010. La formation est dorénavant centrée sur l'acquisition de dix compétences professionnelles. Une partie de l'enseignement sera assuré par des professeurs d'université, conduisant à la création d'un groupement de coopération sanitaire (GCS : entité juridique qui a pour rôle de formaliser le partenariat entre la région - l'université et les Ifsi) des Ifsi de la région.

La durée de la formation est fixée à trois ans. Les années commencent en septembre et se terminent en juin (les étudiants seront en congé les deux mois d'été), pour s'aligner sur le dispositif universitaire. L'ensemble correspond à 2 100 heures de formation théorique et 2 100 heures de stage. La formation théorique est répartie en unités d'enseignement sur plusieurs champs : sciences humaines, sociales et droit, sciences biologiques ou médicales, sciences et techniques infirmières, intégration des savoirs et postures professionnelles, méthodes de travail.

Les stages se déclinent en quatre catégories représentatives de familles de situations professionnelles: soins de courte durée, soins en psychiatrie et santé mentale, soins de longue durée-soins de suite et de réadaptation et soins sur les lieux de vie (domicile et lieux de travail). Les stages se déroulant sur des périodes plus longues - de cinq à 15 semaines selon les semestres-, diminuent de fait en nombre. L'approche pédagogique est basée sur l'analyse des situations cliniques, accordant une place privilégiée à l'analyse des pratiques. Le diplôme d'Etat s'obtient par la validation des dix compétences soit 180 "european credits transfert system" (ECTS ou crédit d'enseignement européen): 120 par la formation théorique, 60 par la formation clinique. Les mises en situation professionnelle et l'examen final du DE sont abrogés. Le DE sera accordé par un jury sous condition de la validation en ECTS.

La coordination générale du CHU de Nantes s'engage dans ce dispositif avec conviction. Un travail de fond, réalisé en partenariat avec les formateurs de l'IFSI dans chaque unité de soins, aboutira au repérage des situations clés apprenantes. La mise en œuvre de ce programme est déterminée par des recommandations sous l'égide des conseillers techniques et pédagogiques régionaux, elles visent à:
  • communiquer: le programme a été présenté à l'encadrement et à la commission de soins. En 2010 des temps de présentation in situ (à l'IFSI ou sur les sites) seront organisés avec les formateurs de l'IFSI;
  • développer la politique d'accueil des stagiaires: le projet de soins inclura l'engagement de l'établissement dans l'accueil des stagiaires. Un livret d'accueil et une charte d'encadrement viendront en  appui et seront mis à disposition des unités de soins;
  • créer un environnement favorable : les temps d'échanges et de travail permettront aux formateurs référents de l'IFSI et aux professionnels des unités de construire le dispositif d'évaluation par compétence;
  • repérer les rôles et missions des acteurs de la formation : le stage est organisé par le cadre de santé, maître de stage ; les professionnels sont référents des pratiques professionnelles - certains d'entre eux pourront assurer un rôle de tuteur. Un appel à candidature est lancé dès le début de l'année 2010. Les tuteurs sont des infirmiers confirmés qui suivront une formation d'accompagnement de quatre jours;
  • évaluer le dispositif: la coordination générale de l'établissement communiquera les éléments d'appréciation afin d'en dégager au besoin des points d'amélioration.

Ce nouveau programme de formation en soins infirmiers positionne les infirmiers français dans un exercice similaire aux autres pays de la communauté européenne, leur octroyant plus aisément une mobilité au sein de l'Europe.
Catherine Villatte, Marcelline Gélabale, Marie-Christine Vercauteren