La radiopharmacie du CHU est étroitement associée aux différents services de médecine nucléaire du CHU de Nantes (voir PH6-médecine nucléaire) ainsi qu'aux activités cliniques du cyclotron ARRONAX : https://www.arronax-nantes.fr.

Elle gère, fabrique, contrôle et dispense les médicaments radioactifs utilisés soit pour la réalisation d'images scintigraphiques, soit dans des traitements ciblés de certaines pathologies. Elle assure également un rôle de formation des professionnels de santé qui désirent se spécialiser dans ce domaine d'expertise (interne en Pharmacie, Préparateurs en Pharmacie hospitalière notamment).

Le site Laennec est spécialisé dans la production de médicaments radioactifs utilisés pour des examens diagnostiques en cardiologie et en neurologie. Il est sous la responsabilité d'un Radiopharmacien (Mme Degraef Marie).

Le site de l'Hôtel Dieu est polyvalent et produit des médicaments radioactifs utilisés en Rhumatologie, Traumatologie, Pédiatrie, Endocrinologie, Hématologie, Oncologie, Gastro-Entérologie. Il est plus particulièrement spécialisé dans l'utilisation de médicaments radioactifs innovants pour des thérapies ciblées en oncologie. Ce site est placé sous la responsabilité d'un radiopharmacien (M. Faivre-Chauvet Alain).

Le CHU de Nantes dispose également d'une annexe de la pharmacie à usage intérieur au sein du cyclotron ARRONAX. Cette annexe est en charge de la production centralisée de médicaments radioactifs pour des essais cliniques mono et multicentriques. Elle dispose d'une ligne de fabrication stérile et est autorisée à fournir des médicaments radioactifs aux autres CHU qui ne disposent pas des moyens nécessaires. Elle est sous la responsabilité d'un radiopharmacien (M. Bourgeois Mickaël).

Les domaines d'excellence de la radiopharmacie sont liés à ceux de la médecine nucléaire et représentés par :

  • radiothérapie interne vectorisée (RIV)
  • pédiatrie (ostéo-articulaire et oncopédiatrie)
  • immuno-ciblage en oncologie: thérapeutique (radioimmunothérapie), diagnostique (immuno-TEP)
  • diagnostic et thérapie des tumeurs neuro-endocrines : TEP au 68Ga, peptido-radiothérapie
  • évaluation thérapeutique: hémopathies et tumeurs solides, thérapies innovantes
  • nouveaux traceurs TEP en oncologie
  • recherche clinique en oncologie nucléaire
Le projet d'établissement prévoit en 2021 une extension de ce secteur avec l'implantation d'un nouvel équipement de pointe représenté par un appareil de tomographie d'émission de positons associé à une IRM (TEP-MR).