Publié le 1 juin 2021 Mis à jour le 1 juin 2021

Parmi les pathologies responsables de douleurs pelviennes, l’endométriose est la plus fréquente puisqu’elle concerne 1 femme sur 10  entre 15 et 49 ans. Elle est liée à la présence de tissu semblable à la muqueuse utérine en dehors de l’utérus. Différents organes (vessie, utérus, ovaires, intestins…) ou structure (ligaments ronds, ligaments utéro-sacrés, péritoine…) peuvent être touchés.

La maladie peut être asymptomatique mais, dans certains cas, elle provoque des douleurs intenses, notamment au moment des règles. Leur intensité n’est cependant pas corrélée à l’importance des lésions d’endométriose.

Le diagnostic se fait sur la clinique (ensemble des symptômes présentés par la patiente) et la visualisation de lésions typiques aux examens d’imagerie (échographie pelvienne, souvent complétée d’une IRM pelvienne).

Les douleurs de l’endométriose sont dites cycliques, c’est-à-dire qu’elles sont récurrentes, rythmées par le cycle menstruel, plus marquées au moment de l’ovulation et surtout des règles. On parle alors de dysménorrhées (règles douloureuses).

Les lésions profondes dans la paroi des organes peuvent être la source de douleurs lors des rapports sexuels. On parle alors de dyspareunies profondes.

Le blocage du cycle menstruel par la prise d’une pilule en continu peut permettre un soulagement des douleurs de même que certain anti-inflammatoires. Parfois il est nécessaire de recourir à la chirurgie pour retirer les lésions d’endométriose.

Dans un certain nombre de cas, avec le temps des phénomènes douloureux plus généraux peuvent s’associer (migraines, syndrome douloureux vésical, syndrome de l’intestin irritable, syndrome des jambes sans repos…). Cela s’explique par la sensibilisation à la douleur. Cet état faisant ressentir des douleurs disproportionnées par rapport aux lésions qui les génèrent requiert une prise en charge spécialisée par un algologue (médecin de la douleur).

Une étroite collaboration entre le gynécologue, l’algologue, le psychologue est souvent nécessaire pour accompagner les femmes souffrant d’endométriose.
 

Pour échanger avec d’autres patientes :

www.endofrance.org

www.endomind.org

Pour en savoir plus :

https://endometriose-affairedetous.com