Publié le 19 mai 2008 Mis à jour le 3 juin 2022

Le Centre de santé sexuelle est un lieu d'accueil, d'écoute et d'échanges ouvert à tous. Il est situé au sein du CHU de NANTES, au 1er étage du bâtiment Maternité. Le secret professionnel et la confidentialité sont respectés quel que soit l'âge de la personne. C'est gratuit pour les mineurs. Le Département de Loire Atlantique cofinance avec le CHU ses missions.

L'équipe du centre s'adresse à toute personne qui souhaite obtenir des informations ou échanger sur :

  • la relation amoureuse, la vie affective ou sexuelle
  • la contraception
  • la contraception d'urgence
  • la grossesse
  • le dépistage des infections sexuellement transmissibles (hépatite B, C, sida, syphillis...)
  • l'interruption volontaire de grossesse (IVG)
  • la vie de couple
  • la parentalité.
Cet accueil se fait sous forme d'entretien confidentiel.

La présence de médecins et de sages-femmes permet :
  • de mettre en place une contraception et son suivi gynécologique
  • d'effectuer un diagnostic de grossesse
  • de faire un dépistage d'infection sexuellement transmissible
  • d'avoir accès à une contraception d'urgence.
Ces consultations sont ouvertes également aux mineur(e)s accompagnés ou non de leurs parents et sont gratuites.

Les conseillères conjugales et familiales du centre reçoivent en individuel ou en couple  pour toutes difficultés dans la vie familiale, affective et sexuelle.
De nombreuses situations perturbent la vie de couple et ses relations avec les autres (difficultés de communication, chômage, grossesse, deuil, violences conjugales, retraite, relations parents/enfants difficiles...).
Elles peuvent conduire à des crises ponctuelles voire répétitives et modifier ainsi la relation conjugale.
La rencontre avec une conseillère conjugale et familiale apporte une aide psychologique. 
     
Le centre a pour mission de promouvoir l'information par des  actions collectives portant sur la vie affective et sexuelle et l'éducation familiale.
Elles sont organisées au sein du centre ou le plus souvent dans les établissements demandeurs par une Conseillère conjugale et familiale en partenariat avec l'équipe médico-sociale ou pédagogique de l'établissement demandeur.
Il s'agit de groupes dans les établissements :
  • collèges et lycées
  • institutions pour personnes handicapées
  • foyers...
  • La contraception d'urgence

    Pour augmenter son efficacité, la contraception d'urgence, ou "pilule du lendemain" doit être prise le plus tôt possible, jusqu'à 5 jours après un rapport non protégé.

    Elle est délivrée gratuitement dans toutes les pharmacies pour les mineures.

    Pour les personnes majeures, elle peut être délivrée sans ordonnance.

    La contraception d'urgence, est accessible aussi dans les infirmeries scolaires des collèges et des lycées, à la médecine préventive des étudiants.

    La contraception d'urgence n'étant pas efficace à 100% (même en la prenant très tôt), il est indispensable de faire un test de grossesse trois semaines après son utilisation, que la personne ait eu des saignements ou non.