accès direct au contenu

Site web du CHU de Nantes

retour page précédente
recherche avancée

Vous êtes ici : CHU de Nantes > connaître le CHU > organisation du CHU > organisation générale

comprendre l'organisation du CHU de Nantes - gestion de proximité


La gestion de proximité a été lancée à Nantes dès 1997 dans un triple objectif:
  • repenser l'organisation en la décloisonnant;
  • développer un management de proximité basé sur l'aspiration des personnels à être les acteurs de la gestion et simplifier les circuits de décisions;
  • améliorer le suivi de la gestion.

organisation en pôles cliniques, médico-techniques et fonctionnels

Le projet d'établissement posait dès 1997 le principe du découpage en pôles et définissait une charte de gestion de la proximité. En trois années, le découpage en pôles a été étendu à l'ensemble de l'établissement, les contours des nouvelles structures relevant:
  • soit d'une logique de pathologie, d'âge ou de flux de patients;
  • soit d'une logique d'organe;
  • soit d'une vocation généraliste;
  • soit d'une logique de prestation.
La refonte de l'organigramme de direction est intervenue en 2006, permettant une organisation en pôles des services administratifs et techniques et d'adapter la structure administrative et logistique au fonctionnement des services cliniques et médico-techniques structurés en pôles depuis plusieurs années. Au 1er janvier 2013, ils ont été réorganisés en pôles hospitalo-universitaires (PHU).

Le regroupement des ressources de management s'est basé sur la notion de masse critique: six plates-formes de proximité (facility management) ont été développées au sein du pôle offre de soins, à raison d'une pour quatre pôles de soins et médico-techniques. Les plates-formes de proximité sont des structures légères, de cinq ou six personnes, qui ont en charge l'assistance aux pôles, notamment dans le travail de diagnostic et d'études médico-économiques. Outre le directeur de proximité, elles comprennent un directeur de soins, un cadre socio-éducatif, un assistant social, une coordinatrice des secrétariats médicaux. Autour du pôle direction générale, trois pôles de gestion regroupant les expertises techniques ont été créés: activités et développement, personnel et relations sociales, technique et logistique.

contractualisation interne

Depuis 2000, une contractualisation sur les objectifs et les moyens a été mise en place dans le but affiché d'atténuer la dichotomie administratif/médical et surtout de rapprocher la prise de décision du niveau opérationnel. Le directeur général et le président de la commission médicale d'établissement du CHU concluent ainsi chaque année un contrat avec chaque directeur de pôle, articulé depuis 2006 autour de deux volets: un volet annuel dédié à la question budgétaire, aux objectifs d'activité et de qualité de la prise en charge et un volet pluri-annuel consacré à la déclinaison du projet d'établissement. Chaque contrat donne lieu à l'organisation d'une réunion annuelle d'évaluation.

Par ailleurs, des programmes d'amélioration de la qualité ont accompagné la promotion de la contractualisation directe, de type clients-fournisseurs, entre les secteurs médico-techniques et les pôles cliniques.

adaptation au dispositif législatif et réglementaire de nouvelle gouvernance

Le CHU de Nantes a engagé, en 2006, un plan progressif de mise en conformité avec les textes d'application des ordonnances du 2 mai et du 1er juin 2005 sur la nouvelle gouvernance hospitalière tels que l'installation de la nouvelle commission des soins infirmiers, médico-techniques et de rééducation et le renouvellement de la commission médicale d'établissement.

Ce programme s'est poursuivi en 2007 par:
  • la mise en place de la sous-commission de la commission médicale d'établissement (CME) en charge spécifiquement de la gestion de la qualité, de la sécurité des soins (comité de pilotage qualité, risque, certifications);
  • la mise en place du comité de recherche en matière biomédicale et en santé publique;
  • l'actualisation du règlement intérieur du conseil exécutif et le renouvellement de ses membres;
  • l'actualisation du règlement intérieur des conseils de pôle et le renouvellement de leurs membres;
  • la réélection des directeurs de pôle.

la réflexion autour des instituts

Les centres hospitalo-universitaires assurent une triple mission: soins, enseignement et recherche. Ces missions sont partagées avec l'Inserm et avec l'université en ce qui concerne la recherche et l'enseignement. Elles sont traditionnellement conduites dans des structures distinctes: les soins au sein de l'hôpital, l'enseignement au sein de la faculté de médecine ou de la faculté des sciences, la recherche clinique dans des centres d'investigation clinique (CIC) ou des unités de recherche.

Cette organisation habituelle des CHU et le morcellement des activités qu'elle implique sont peu efficients. Il y a dix ans, les hôpitaux de Nantes ont franchi une première étape en expérimentant une nouvelle organisation hospitalière en pôles. Cette expérience unique en France a démontré son efficacité et correspond au modèle adopté au niveau national. Aujourd'hui, l'Inserm, le CHU de Nantes et l'université de Nantes ont la volonté de mettre en commun leurs moyens en termes de soin, d'enseignement et de recherche pour décloisonner les savoirs et les pratiques au service du malade et favoriser la visibilité européenne et internationale de l'ensemble.

À travers trois instituts déjà constitués (thorax, maladies de l'appareil digestif, Itert-urologie-néphrologie) et plusieurs en projet, le CHU de Nantes démontre à nouveau ses capacités d'innovation et propose à la communauté nationale un nouveau modèle d'organisation qui rapproche la recherche du malade et qui vise in fine à raccourcir le temps qui sépare la découverte de son application.

publié le 12 mars 2015

par Marie Lapostolle, directrice de la communication et des affaires générales