Radiologie interventionnelle 

De quoi s'agit-il ? 

Il s’agit de mettre en place une prothèse au niveau de la veine porte (foie) en cas d’obstruction de celle-ci.
L’objectif est d’éviter les complications de l’hypertension portale.
L’hypertension portale est l’augmentation de la pression veineuse dans le tronc porte qui draine le sang du tube digestif vers le foie, elle est secondaire à votre maladie hépatique (cirrhose, hépatite...).
Elle est responsable des hémorragies digestives et/ou de votre ascite qui sont graves, parfois mortelles, elles sont dans tous les cas responsables d’une importante altération de votre état général. Ces complications bénéficient, bien sûr déjà d’un traitement médical prescrit par votre gastroentérologue et, dans certains cas, d’autres thérapeutiques, comme des ligatures ou scléroses de varices par voie fibroscopique et des ponctions d’ascite. La décision de ce traitement a été prise après discussion entre les différents médecins qui s’occupent de vous. 

Déroulement de l’examen

Cet examen est réalisé par le radiologue interventionnel en salle de radiologie interventionnelle, sous anesthésie générale. Après une piqûre (ou «ponction») faite au niveau du foie, un cathéter (petit tuyau en plastique) est introduit dans la veine porte. Le cathéter sera ensuite dirigé jusqu’à la sténose puis la prothèse sera mise en place par le radiologue, sous contrôle radiologique et échographique. En plus de l’équipe radiologique qui réalisera l’examen, un médecin anesthésiste-réanimateur vous prendra en charge pour l’anesthésie générale.

[legende-image]1369731811123[/legende-image]

 

Quelles sont les suites immédiates de cet examen ?

La prothèse posée, le cathéter est retiré du foie. Vous resterez quelques heures dans la salle de réveil afin d’assurer la surveillance avec le maximum de sécurité. Les membres de l’équipe médicale détermineront à quel moment il vous sera possible de boire et manger et pendant combien de temps il faudra rester allongé.


Risques et complications

Localement, au niveau du point de ponction, il peut se produire un hématome qui se résorbera ensuite en deux à trois semaines. De la fièvre peut être observée après ce type de traitement sans qu’il s’agisse d’une complication. La prothèse portale peut se thromboser (boucher) avec une réapparition des symptômes de l’hypertension portale, dans ce cas une nouvelle intervention sera discutée entre vos différents médecins.