découverte d'une œuvre littéraire à partir de son adaptation cinématographique:

l'outil filmique comme médiateur de l'écrit

Publié le 31 mars 2015 Mis à jour le 1 avril 2015
Nos précautions
Afin de mener à bien la séance évoquée, il est nécessaire d’être vigilant sur la pertinence de l’extrait vidéo choisi. Il nous semble important, de sélectionner un film ou des extraits filmiques dont les choix faits par le réalisateur (schéma narratif, profil des personnages…) correspondent au texte initial. En effet, les extraits vidéo servent de support à la lecture en créant des horizons d’attente, en permettant l’émission d’hypothèses de lecture, en validant celles-ci ou non.

Par ailleurs, la médiation de l’adulte nous semble nécessaire afin que les élèves puissent se saisir des bienfaits de l’image.

Objectif général
Développer des habiletés de compréhension d’un texte narratif en utilisant des éléments de la sphère sensorielle.

Avant-propos
Apprendre à comprendre un texte lu est un objectif d’apprentissage primordial et nécessite un réel travail de fond. En effet, comprendre est une activité complexe car elle met en jeu un ensemble de compétences auquel l’élève doit faire appel à la lecture d’un texte. Il doit pouvoir, afin d’obtenir une vision cohérente du récit, mettre en réseau un ensemble d’informations perçues au fur et à mesure de la lecture et opérer un va et vient continuel entre ce qui est en mémoire et ce qui est en cours de traitement. C’est une tâche qui peut s’avérer coûteuse et rapidement provoquer une surcharge cognitive.

Pourquoi l’outil filmique ?
L’intérêt de l’utilisation d’une adaptation cinématographique comme outil d’aide à la compréhension de l’œuvre littéraire correspondante porte sur la réduction du coût cognitif en jeu. La multiplication des entrées sensorielles (visuelles et auditives) rend l’analyse moins fastidieuse et permet de capter durablement l’attention des élèves. Autrement dit, l’apport d’informations via les canaux les plus diversifiés possibles permet d’atteindre un niveau de compréhension optimal.

Les compétences nécessaires à la compréhension d’un texte:
  • déchiffrer les mots;
  • hiérarchiser les différentes propositions du récit et intégrer celles-ci dans la globalité du texte;
  • mobiliser des connaissances préalables portant sur la structure textuelle, les thèmes et /ou sujets exposés dans le texte;
  • construire une représentation mentale de la situation;
  • traiter la chaîne anaphorique, les connecteurs et la ponctuation afin d’inférer;
  • évaluer sa propre compréhension et construire les ajustements nécessaires (ralentissement de sa lecture…).

L’utilisation d’une adaptation cinématographique veille à faciliter la lecture d’une œuvre intégrale en :
  • réduisant la charge cognitive des élèves pendant les situations de lecture;
  • favorisant la mémorisation des événements afin de permettre à tous un regard global du récit;
  • créant un horizon d'attente afin que les élèves deviennent des « lecteurs-acteurs » et comprennent que la compréhension est le fruit d'un travail, qu'elle exige un effort conscient et réfléchi;
  • favorisant la construction d'images mentales afin que les élèves puissent avoir une représentation cohérente de l'ensemble du texte

Détail d'une séance

Les préalables
En amont, il semble nécessaire d’avoir pris connaissance des étapes du récit afin acquérir un vocabulaire spécifique et de construire une fiche-outil référençant l’ensemble des pictogrammes associés à une étape du schéma narratif. (cf voir fiche de référence de pictogrammes.)

Cliquez sur les éléments de l'image pour accéder au détail des éléments:


Quelques livres et leurs adaptations cinématographiques
Lexique