accès direct au contenu


Depuis 2012, une équipe pluridisciplinaire coordonne à l’échelon régional les soins prodigués aux ados et jeunes adultes souffrant de cancer, en mettant l’accent sur l’éducation thérapeutique.

Pendant une réunion de concertation pluridisciplinaire, l’équipe nantaise : Marielle Retailleau,  Sophie Chauvet, Anne-Laure Hédan-Amiaud, Nadège Corradini, Nicolas Blin

Pendant une réunion de concertation pluridisciplinaire, l’équipe nantaise : Marielle Retailleau, Sophie Chauvet, Anne-Laure Hédan-Amiaud, Nadège Corradini, Nicolas Blin

"On a commencé à parler de prise en charge médicale spécifique des adolescents dès le début des années 2000", rappelle le Dr  Nadège Corradini, oncologue. À Nantes, les soignants avaient souligné dès 2009 la nécessité d’améliorer les soins aux ados traités pour un cancer. L’appel à projet lancé par l’INCa en 2011, proposant le financement d’une étude pilote sur le sujet, est donc tombé à pic. "Cette étude est motivée par un constat inquiétant : les publications sur les progrès en terme de survie chez les malades du cancer font apparaître une amélioration pour toutes les tranches d’âge, sauf celle des 15-25  ans. Pour deux raisons : d’abord, aucun protocole n’a été instauré pour cette partie de la population ; ensuite, l’environnement psychosocial est particulier chez les jeunes. On se heurte à des ruptures de soins, des ruptures affectives, ils consultent moins bien, moins rapidement, ne prennent pas leur traitement..."

Un projet régional en partenariat avec Angers
Spécialisés dans le traitement des tumeurs solides et osseuses qui concernent plus les 15-25 ans que les jeunes enfants, le Dr Corradini et son équipe ont structuré un groupe de travail de service, axé notamment sur l’éducation thérapeutique : "L’échelle de la ville ne suffisait pas, nous avons donc monté, en partenariat avec le CHU d’Angers et l’Institut de cancérologie de l’Ouest (ICO), un projet régional pionnier pour l’éducation thérapeutique et sur la transversalité des soins spécifiques." Après évaluation, peuvent être proposés des séances individuelles ou collectives d’éducation thérapeutique, la participation à des groupes de paroles, des ateliers d’expression, un accompagnement pédagogique...

"Nous ne remplaçons pas les soignants"
Régulièrement, l’équipe utilise la visioconférence pour ses réunions de concertation pluridisciplinaires (RCP) : "On discute des patients, sur le choix du service (adulte ou enfant), le suivi de leur réorientation scolaire, l’utilité d’un support psychologique... On organise et on coordonne les soins."
L’ARC apporte son soutien en inventoriant les patients concernés, tous établissements confondus, pour les signaler à l’équipe AJA qui propose alors son aide : "Nous ne remplaçons pas les soignants mais faisons le lien entre eux." L’équipe espère que son expérience, financée par l’INCa pour deux ans, pourra se poursuivre avec le soutien de l’ARS : "Il faut au moins cinq ans pour évaluer les résultats en terme de survie. Ce qui est sûr, c’est qu’au quotidien, cela a déjà tout changé pour les jeunes, leur famille, les soignants. L’éducation thérapeutique part de la personne et de sa vie, c’est particulièrement adapté et important pour les adolescents."

Une équipe pluridisciplinaire
Au complet depuis un an, l’équipe réunit, entre les trois structures partenaires, cinq oncologues, une infirmière de coordination, une infirmière d’éducation thérapeutique, une conseillère d’orientation, un psychologue.

2ème cause de mortalité chez les jeunes
En France, 1 500 jeunes de 15 à 25 ans sont atteints d’un cancer, dont 200 dans la région. C’est dans cette tranche d’âge que les progrès thérapeutiques sont les plus attendus.

En vidéo
Adolescent et cancer : Accompagner adolescents et jeunes adultes atteints d'un cancer.



Reportage au CHU de Nantes, vidéo de La Ligue Contre le Cancer 44 et Télénantes




publié le 9 janvier 2018

par le Dr Caroline Thomas, chef du service d'hématologie et oncologie pédiatriques


contacts

hématologie et oncologie (cancérologie) pédiatriques
hôpital enfant-adolescent
quai Moncousu
5e étage
44093 - Nantes Cedex 1

plans d'accès



Téléphone : 02.40.08.36.10