• ouvrage,

Folie et justice

sous la direction de Philippe Chevallier et Tim Greacen

Publié le 26 janvier 2010 Mis à jour le 11 juillet 2011

Suite aux récentes controverses sur l'expertise psychiatrique, la responsabilité pénale des malades mentaux et l'évaluation de la dangerosité, des personnalités du monde psychiatrique, judiciaire et philosophique interrogent l'évolution du droit (modification de l'article 64, suivi sociojudiciaire, rétention de sûreté, etc.) avec l'oeuvre de Michel Foucault comme horizon de réflexion.

Les questions posées par le philosophe au savoir psychiatrique et au pouvoir judiciaire restent d'actualité: à quelle légitimité prétend l'expertise psychiatrique? jusqu'où la justice doit-elle se préoccuper de la psychologie des individus? A quelles stratégies répond le suivi sociojudiciaire des malades jugés "dangereux"? Ces trois questions sont ici abordées non dans l'objectif de commenter Foucault, mais dans celui d'utiliser certaines de ces grilles de lecture pour analyser l'inquiétude actuelle des professionnels et des usagers de la psychiatrie.

Ce livre rassemble des contributions à la fois internationales (Canada, Italie, Portugal, Grande Bretagne...) et pluricidisplinaires (avocat, procureur, psychiatre, criminologue, historien...). Il donne également la parole aux personnes directement concernées (usagers de la psychiatrie, familles des victimes de crimes), trop souvent reléguées à l'ombre des seuls experts. Ensemble, les différents acteurs proposent de dépasser les oppositions frontales en développant des solutions alternatives: procédures judiciaires nouvelles, redéfinition des champs de compétence, ouverture d'espaces de parole et d'accompagnement...

Philippe Chevalier est philosophe

Tim Greacen est psychologue, directeur du laboratoire de recherche de l'EPS Maison-Blanche.

Editions Erès