Radiologie interventionnelle 


De quoi s’agit-il ?

Un traitement des varices pelviennes par voie veineuse permet, sans anesthésie générale, de réaliser l’embolisation et la sclérose de la/les veine(s) alimentant les varices et de mettre fin à ses conséquences douloureuses.
C’est une méthode qui ne nécessite pas l’hospitalisation et n’interrompt le travail que le jour de l’examen. L’ irradiation grâce à cette méthode est très faible. Par voie veineuse, on peut traiter des varices bilatérale par un seul point d’entrée.

Déroulement de l’examen

La ponction se fait, après anesthésie locale, au niveau du pli de l’aine. Par ce point de ponction, le radiologue interventionnel insère un tube fin (cathéter) dans la veine fémorale, il chemine par la veine cave inférieure, la veine rénale et descend dans la/les veine(s) alimentant les varices.

L’obturation de la/les veine(s) peut être obtenue de plusieurs façons :

• mise en place d’un ressort métallique (coils) qui obture la veine à l’endroit où il est placé.
• injection d’un produit sclérosant

[legende-image]1369731811112[/legende-image]


Durée de l'examen 

L’examen dure environ 45 mn à 1 h. Plus longtemps, si l’embolisation est bilatérale. Après l’examen, vous êtes surveillée environ 45 mn à 1 h, allongée, en raison de la ponction veineuse (creux de l’aine). 


Risques et complications

Localement, au niveau du point de ponction, il peut se produire un hématome qui se résorbera ensuite. Des douleurs pelviennes peuvent survenir pendant et après l’examen, dans ce cas des antidouleurs seront administrés. Dans de rare cas le matériel d’embolisation peut migrer. Cette intervention nécessite l’arrêt de sport pendant 10 jours. Des rendez-vous de consultation avec le radiologue interventionnel seront programmés à 3 et 6 mois après l’intervention.