• ouvrage,

Déviance et Société - La justice pénale des mineurs en Europe et ses évolutions. La criminalisation des mineurs et le jeu des sanctions

Francis Bailleau - Yves Cartuyvels - Dominique de Fraene

Publié le 1 septembre 2010 Mis à jour le 11 juillet 2011

Ces dernières années, le fonctionnement de la justice pénale des mineurs en Europe a connu de profondes transformations. Si les évolutions constatées se déclinent de manière spécifique en fonction des différences culturelles, un certain nombre de traits communs émergent néanmoins: d'une part, le poids d'un contexte commun marqué par les défis de la mondialisation, l'influence d'un modèle économique à caractère néolibéral caractérisé par l'affaiblissement de l'Etat et une remise en cause de la mutualisation des système de protection sociale; d'autre part, l'accroissement de la vulnérabilité sociale des jeunes, une dramatisation de la thématique de la délinquance juvénile et la tentation d'une pénalisation accrue des comportements déviants sous l'influence d'un courant néoconservateur.

S'appuyant sur une recherche comparative entre huit pays européens et deux pays extérieurs (Canada - Turquie), cet ouvrage fait le point sur le traitement judiciaire de la délinquance des mineurs, tel qu'il se déploie dans ces différents pays. Pour mener cette analyse, trois instruments, aujourd'hui privilégiés par les gouvernements dans le champ sanctionnel, ont été utilisés: l'enfermement, les sanctions alternatives et l'extension de la logique judiciaire à des dispositifs non judiciaires de traitement de la jeunesse. Pour interpréter la signification sociale des évolutions perceptibles dans ces trois domaines, une grille de lecture articulant quatre éléments d'interprétation a été privilégiée : l'abandon, l'évolution ou l'aménagement du modèle Welfare, le rôle joué par les droits de l'homme, l'impact de la logique victimaire et l'influence des médias. L'objectif est ici de dégager tant les convergences entre les divers systèmes de justice des mineurs, soumis à des développements politiques et sociaux communs, que les divergences ou différences propres à ces systèmes, liées aux particularismes culturels des sociétés concernées.