• ouvrage,

Délinquance juvénile et famille

sous la direction de Michel Born et Pierre Thys

Publié le 21 juin 2011 Mis à jour le 11 juillet 2011

La famille est traditionnellement considérée comme le lieu de socialisation primaire au sein duquel se construit progressivement la personnalité de tout être humain, dans le respect des valeurs qui fondent notre humanité. Il arrive néanmoins que, pour de multiples raisons, l'amour et l'éducation, principalement, ne soient pas suffisamment transmis, partagés et consolidés pour permettre l'intégration sociale harmonieuse à laquelle tout individu a droit.

Dans des situations de moins en moins exceptionnelles, enfants et adolescents risquent alors d'accumuler des carences, voire de subir des victimisations, aussi variées que profondes, lourdes de conséquences personnelles et sociales. Le présent ouvrage examine, précisément, les interrelations entre délinquance juvénile et famille, avec beaucoup d'originalité.

Refusant le pessimisme sécuritaire dominant et stigmatisant, les auteurs entendent rendre aux intéressés (parents et enfants) leur plein rôle d'acteur, avec le soutien professionnel nécessaire de leurs partenaires privilégiés, de la manière la plus globale et la plus précoce possible. Le respect des personnes et le rétablissement de la communication intersujective apparaissent ainsi comme les éléments fondamentaux de leur restauration sociale.