Publié le 31 mai 2016 Mis à jour le 4 septembre 2019
Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme (même s’il touche également, dans de rares cas, les hommes), avec près de 50.000 nouveaux cas par an.

Selon l’Institut national du cancer, au cours de sa vie, une femme sur huit sera confrontée au cancer du sein – mais le cancer du sein peut être guéri dans neuf cas sur dix, s’il est détecté tôt. Il est donc essentiel de dépister les cancers du sein.
  • Vous avez entre 50 et 74 ans: c’est l’âge où avez le plus de risque de développer un cancer du sein, et celui où le dépistage est le plus efficace ; vous pouvez bénéficier du dépistage national organisé.
  • Vous avez un risque particulier de cancer du sein (cas de cancer dans la famille notamment) : votre médecin traitant ou votre gynécologue peuvent vous conseiller sur les meilleures modalités de surveillance dans votre cas
  • Vous pouvez également effectuer vous-même une surveillance régulière.

En savoir plus


Comment savoir si j’ai un cancer du sein ?
Si des signes vous inquiètent tels qu’une boule dans le sein, une modification de la peau du sein, un écoulement par le mamelon, prenez rendez-vous chez votre gynécologue.

Le médecin vous interrogera sur vos antécédents (autres cancers dans la famille, votre histoire médicale personnelle, votre mode de vie) et vous examinera. Il pourra vous prescrire des examens complémentaires, tels qu’une mammographie (radio des seins), une échographie du sein ou une IRM, et vous orienter vers une consultation spécialisée.

Si les examens d’imagerie montrent des signes de tumeur, vous devrez effectuer une biopsie: un prélèvement sera réalisé dans votre sein, pour collecter des cellules qui seront ensuite analysées dans un laboratoire. Cet examen est simple et rapide. Il faut ensuite attendre les résultats qui vous seront donnés par votre médecin. Si les résultats confirment l’existence de cellules cancéreuses, un programme de traitement et surveillance vous sera proposé selon votre cas particulier.

Les traitements
Les traitements sont adaptés en fonction de votre type de cancer, votre état de santé général et vos particularités personnelles.
Ils sont décidés au sein de « réunions de concertation pluridisciplinaires » (RCP), qui réunissent des professionnels qui étudient collectivement votre dossier et en discutent pour vous apporter la meilleure solution selon votre cas.

Parmi les traitements qui peuvent vous être proposés, on peut citer :
  • la chirurgie, qui sera réalisée en préservant au maximum vos seins, si la tumeur le permet ; si l’opération est importante, une chirurgie de reconstruction de votre sein sera proposée au cours du traitement;
  • les médicaments (chimiothérapie), dont la nature et les dosages sont calculés spécifiquement pour chaque personne;
  • la radiothérapie;
  • l'hormonothérapie (ou plutôt traitement anti-hormone) qui pourra vous être prescrite pour une durée de cinq ans ou plus, dans le but de réduire le risque de récidive.

Ces traitements ne sont pas proposés dans tous les cas. Cela ne signifie pas que votre cancer soit plus ou moins grave, mais seulement que le traitement est adapté selon vos besoins.

L’accompagnement
L’annonce d’un cancer est un bouleversement et vous aurez besoin, en plus de votre traitement, d’un accompagnement particulier. Ce dernier concerne à la fois les soins du corps – prise en charge de la douleur et des inconforts liés à la maladie et aux traitements, soins de bien-être et d’esthétique – et le suivi social et psychologique.

Il est possible de faire appel à l’aide sociale de votre hôpital pour vous aider dans les démarches administratives et financières, et la gestion du quotidien. Nos services proposent également un suivi psychologique et l’intervention de réseaux spécialisés pour vous aider.

Pour en savoir plus, consulter:
la cancérologie dans le service de gynécologie
les soins de support au CHU de Nantes
service social des patients
l'espace de rencontres et d'information (ERI) du CHU de Nantes