Bactériologie et hygiène hospitalière

Le service de bactériologie et hygiène hospitalière est intégré au Département de Microbiologie et Hygiène hospitalière (DM2H). Il rassemble trois grands domaines d'activités  au sein de quatre unités fonctionnelles :
•    des activités de laboratoire, assurées par des praticiens biologistes, un cadre de santé et des techniciens de laboratoire. Elles comprennent le diagnostic d'infections, le dépistage des bactéries résistantes, les contrôles bactériologiques des produits de santé et le contrôle microbiologique de l’environnement et de matériels,
•    des activités de prévention du risque infectieux, assurées par une équipe médicale et paramédicale d’hygiénistes (Equipe opérationnelle d'hygiène (EOH)).
•    des activités de traitement du matériel d’endoscopie (Centre de traitement des endoscopes souples thermosensibles (CeTrES).

Voir organigramme
 

Activités hospitalières

Diagnostic et participation à la prise en charge d'infections (UF Laboratoire de bactériologie)

Activités de laboratoire: analyse bactériologique de prélèvements cliniques, par techniques phénotypiques et/ou moléculaires, manuelles ou automatisées.

Relations laboratoire-prescripteurs: participation à la définition des contextes/modalités de prescription d'examens bactériologiques, à l'interprétation des résultats obtenus, au choix et au suivi de l'antibiothérapie.

Prévention du risque infectieux :

Activités de laboratoire assurées par l’UF Unité de Contrôles Microbiologiques (UCM), qui rassemblent :
•    contrôles bactériologiques de l'environnement hospitalier (eau, air, surfaces), de matériels (endoscopes,..)  et des produits de santé (greffons, laits maternels,...),
•    recherche de bactéries potentiellement pathogènes et/ou résistantes aux antibiotiques sur des dépistages réalisés chez des patients à risque.

Activités de terrain réalisées par l’UF Unité de Gestion du Risque Infectieux (UGRI) qui comprennent :
•    formation des professionnels de santé et étudiants aux bonnes pratiques d’hygiène,
•    surveillance des infections associées aux soins,
•    investigation d'événements indésirables,
•    évaluation des pratiques de soins,
•    rédaction de référentiels;
•    gestion de situations épidémiques (ex : grippe) ou de situation à risque infectieux émergent (ex : Ebola, Coronavirus).

Traitement des endoscopes souples thermosensibles

En 2013, la gestion du risque infectieux lié aux endoscopes souples thermosensibles et leur traitement sur le site de l’Hôtel-Dieu ont été centralisés au Centre de traitement des endoscopes souples thermosensibles (CeTrES), UF rattachée au service de bactériologie-hygiène hospitalière. Cette UF assure en continu un traitement professionnalisé et sécurisé des endoscopes souples par une équipe de six aides-soignantes.

Domaines de recherche

MIHAR
EA3826
INSERM
 

Organisation