2014 - vers l'île de Nantes

Témoignant du dynamisme d’HGRL, les nombreux projets en cours permettent de maintenir ce site à la pointe de l’innovation. Ils sont également un moyen de se projeter sur le futur hôpital sur l’Île de Nantes en imaginant de nouvelles organisations. Un important travail de préparation doit accompagner cette réflexion pour permettre une adaptation des professionnels au fonctionnement et aux équipements dans les meilleures conditions.

Consultations, ordonnancement, hôpital de jour médico-chirurgical, centres d’investigation clinique, évolution capacitaire, filières chirurgicales, plateau interventionnel, sont les projets constitutifs du «chantier prioritaire HGRL» tel qu’il a été défini dans le plan d’actions CHU de Nantes 2023.

La réalisation du projet démarré en 2013 va durer encore environ trois ans. Il s’agit d’une opération à tiroirs au cours de laquelle, en maniant regroupements et déplacements, on a pu à la fois réorganiser le parcours patient pour plus de fluidité en mutualisant les consultations et hôpitaux de jour pour gagner en efficience, tout en faisant de la place pour de nouveaux équipements de pointe (IRM et scanner).
Les réalisations architecturales sont menées de pair avec une révision de l’organisation de la filière administrative et médicale.


restructuration de l'hôpital Nord (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Ordonnancement

La cellule d’ordonnancement coordonne les acteurs de la prise en charge pour notamment :
  • réduire les reports d’intervention par manque de lits ;
  • offrir la possibilité de répondre en temps réel aux demandes d’entrée directe ;
  • optimiser le « programmé » pour améliorer l’accueil du « non programmé » ;
  • simplifier le processus de programmation de la prise en charge du patient ;
  • établir la programmation en cardiologie.

consultations externes

Locaux, équipements, personnels  sont réunis sous l’égide d’un responsable médical. L’activité est identifiée comme telle et non comme complément d’autres activités. Pour l’essentiel, les consultations et leur environnement logistique demeurent dans le périmètre des consultations groupées, avec un usage et une affectation différents pour certains locaux. Des disciplines nouvelles intègrent le périmètre : consultations  d’endocrinologie, explorations fonctionnelles respiratoires. La nouvelle organisation repose sur les principes suivants :
  • une simplication du circuit patient ;
  • un seul lieu géographique de consultations ;
  • des prestations de soins répondant aux besoins du patient avec une réponse efficace : le bon patient avec le bon médecin de surspécialité ;
  • un accès rapide et facilité aux consultations (diminution du taux d’appels perdus) ;
  • qualité et sécurité des prestations ;
  • une équipe dédiée au plateau de consultations, des moyens spécifiques mutualisés.

hôpital de jour commun

Le rez-de-chaussée haut de l’aile ouest (actuellement centre mémoire, tabacologie, CIC de neurologie, association recpecti-cœur, bureaux médicaux et para-médicaux) laissera la place à un hôpital de jour médico-chirurgical de 30 places, commun à tous les services, avec ses fonctions annexes (secrétariat, salle de soins, bureaux de consultation et d’entretien, salle technique), à proximité des consultations externes, des explorations fonctionnelles, du laboratoire d’hémodynamique et de la cardiologie interventionnelle, donnant ainsi une grande lisibilité à toutes les activités ambulatoires de l’établissement.

Les CIC réunis

À la place libérée par les consultations et l’hôpital de jour d’endocrinologie (rez-de-chaussée haut et bas du bâtiment « F ») sera adjointe une structure modulaire de 300 m2 sur deux niveaux. À la rentrée 2015, cet espace accueillera les équipes des centres d’investigation clinique (CIC) de l’hôpital, soit une cinquantaine de personnes.

 

Les salles de soins restructurées

Toutes les salles de soins de l’hôpital Nord ont été réaménagées et harmonisées pour la mise en place du référent logistique.
 

Filières chirurgicales fluidifiées

Pour garantir la fluidité des différentes filières de soins, l’effort doit porter sur toutes les disciplines chirurgicales mais aussi médicales, puisque ces dernières utilisent également des lits de réanimation et de surveillance continue à vocation chirurgicale. Il s’agit d’améliorer les délais d’attente des spécialités en difficulté à cet égard sans obérer les performances des autres spécialités. Des actions ont été réalisées, tant dans l’organisation du personnel que dans l’aménagement des infrastructures pour parvenir à des améliorations significatives.
Parallèlement, le service de chirurgie vasculaire a été doté d’une nouvelle salle interventionnelle.

Imagerie restructurée

[legende-image]1369731791516[/legende-image]
La salle de neuroradiologie installée au rez-de-chaussée haut avec le plateau interventionnel de cardiologie, la fermeture de salles conventionnelles et le déplacement du scanner vers le bâtiment R ont libéré des espaces permettant d’envisager le regroupement en un même lieu de tous les équipements de radiologie : scanner et IRM 1,5T, salles conventionnelles, échographie.

Cette restructuration complète permettra en outre d’optimiser l’accueil en un lieu unique, l’espace (en y ajoutant un club médical), de recentrer les moyens humains en un seul lieu et de rapprocher l’imagerie en coupe des zones de flux du site.
L’un des enjeux consistait à assurer la continuité de service en réalisant le changement des deux équipements lourds sans rupture d’activité. Ainsi, le nouvel appareil d’IRM 1,5T et le nouveau scanner ont pu entrer en service en octobre dernier pour prendre le relais des anciens matériels. Ces derniers laisseront la place à l’IRM 3T dont l’activité démarrera en avril 2015.

Services techniques

Les services techniques, de leur côté, continuent aussi à maintenir réseaux et machines en état et aux normes. Ainsi, le réseau de distribution d’eau chaude a été entièrement refait entre 2011 et 2013 avec des tubes composites assurant une meilleure hygiène ; les quatre groupes de froid (climatisation des locaux sensibles – blocs, salles informatiques – et rafraîchissement des services d’hospitalisation) seront remplacés début 2015 pour répondre aux exigences de la réglementation ; enfin, l’étanchéité extérieure au niveau des pignons est en cours de réfection (pour résoudre les désordres provoqués par des infiltrations au niveau des escaliers d’évacuation).

signalétique revue


Au niveau des consultations, un effort particulier a porté sur la signalétique, avec l’aide des élèves de 2e année du BTS « design de communication espace et volume » du lycée de la Joliverie. Un code couleur est attribué à chaque salle d’attente, par spécialité. Le patient est informé à l’accueil de la ligne de couleur qu’il doit suivre sur les murs pour atteindre la bonne pièce, selon la spécialité.