Publié le 5 juin 2008 Mis à jour le 6 octobre 2021

L’aide-soignant exerce sous la responsabilité de l’infirmier diplômé d’Etat dans le cadre de l’article R. 4311-4 du code de la santé publique.

Ses activités se situent dans le cadre du rôle qui relève de l’initiative de l’infirmier diplômé d’Etat, défini par les articles R. 4311-3 et R. 4311-5 du code de la santé publique, relatifs aux actes professionnels et à l’exercice de la profession d’infirmier.

L’aide-soignant accompagne et réalise des soins essentiels de la vie quotidienne, adaptés à l’évolution de l’état clinique et visant à identifier les situations à risque. Son rôle s’inscrit dans une approche globale de la personne et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec les autres professionnels, les apprenants et les aidants.

L’aide-soignant travaille au sein d’une équipe pluridisciplinaire intervenant dans les services de soins ou réseaux de soins des structures sanitaires, médico-sociales ou sociales notamment dans le cadre d’hospitalisation ou d’hébergement continus ou discontinus en structure ou à domicile.



Diplôme préparé
Diplôme d'état d'aide-soignant (DEAS). Peut s'acquérir par la voie de la formation ou de la validation des acquis de l'expérience (VAE).

Déroulement de la formation
Référence : arrêté du 10 juin 2021 relatif au diplôme d'état d'aide-soignant.

Durée (pour un parcours complet de formation)
1540 heures (de septembre à  fin juillet)
Enseignement
770 heures soit 22 semaines
Stages
770 heures soit 22 semaines

Nous vous proposons une présentation du nouveau référentiel de formation : présentation du référentiel AS

La promotion comprend 85 élèves.

Projet pédagogique
La visée de l'équipe pédagogique est de former des professionnels qui :  
  • sachent s'inscrire dans les évolutions des situations dans lesquelles interviennent les aides-soignants;
  • professionnalisent leurs interventions;
  • participent à la construction de l'identité professionnelle de l'aide-soignant dans le champ de l'action sanitaire et sociale.

Ils seront alors en mesure de démontrer des capacités relationnelles, d'adaptabilité, de distanciation, ainsi qu'une expertise dans le domaine technique, et de s'engager dans une dynamique de "formation tout au long de la vie".


 

 


 



Frais de scolarité : 7076 € pour 2021 pour un parcours complet / 6.38 € de l'heure pour un parcours partiel
prise en charge par le conseil régional des Pays de la Loire pour les demandeurs d'emploi et les personnes en poursuite de scolarité.
Plus d'informations sur la prise en charge.