Publié le 5 juin 2008 Mis à jour le 2 février 2024

L'aide-soignant veille à l'hygiène et au confort physique et moral des patients, sous la responsabilité de l’infirmier. Il tient souvent un rôle essentiel auprès des malades qu’il réconforte et soutient moralement en plus de leur prodiguer des gestes de soins. Il travaille souvent à l'hôpital ou en maison de retraite mais peut également exercer à domicile, toujours sous la responsabilité de l'infirmier.

Définition du métier 

L’aide-soignant exerce sous la responsabilité de l’infirmier diplômé d’Etat dans le cadre de l’article R. 4311-4 du code de la santé publique.

Ses activités se situent dans le cadre du rôle qui relève de l’initiative de l’infirmier diplômé d’Etat, défini par les articles R. 4311-3 et R. 4311-5 du code de la santé publique, relatifs aux actes professionnels et à l’exercice de la profession d’infirmier.

L’aide-soignant accompagne et réalise des soins essentiels de la vie quotidienne, adaptés à l’évolution de l’état clinique et visant à identifier les situations à risque. Son rôle s’inscrit dans une approche globale de la personne et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec les autres professionnels, les apprenants et les aidants.

L’aide-soignant travaille au sein d’une équipe pluridisciplinaire intervenant dans les services de soins ou réseaux de soins des structures sanitaires, médico-sociales ou sociales notamment dans le cadre d’hospitalisation ou d’hébergement continus ou discontinus en structure ou à domicile.

Référentiel : arrêté du 10 juin 2021 relatif au diplôme d'état d'aide-soignant.

Pré-requis

Pour être admis à suivre les études conduisant au diplôme d'Etat d'aide-soignant, les candidats doivent être âgés de dix-sept ans au moins à la date de leur entrée en formation.

Objectifs de la formation

Formation visant à l’obtention du Diplôme d’Etat d’Aide-Soignant (DEAS) conformément au référentiel du 10 juin 2021
 

Bloc 1 : Accompagnement et soins de la personne dans les activités de sa vie quotidienne et de sa vie sociale :

  • M1 : Accompagnement d’une personne dans les activités de sa vie quotidienne et de sa vie sociale.
  • M2 : Repérage et prévention des situations à risque.

Bloc 2 : Evaluation de l’état clinique et mise en œuvre de soins adaptés en collaboration

  • M3 : Evaluation de l’état clinique d’une personne.
  • M4 : Mise en œuvre des soins adaptés, évaluation et réajustement.
  • M5 : Accompagnement de la mobilité de la personne aidée.

Bloc 3 : Information et accompagnement des personnes et de leur entourage, des professionnels et des apprenants

  • M6 : Relation et communication avec les personnes et leur entourage.
  • M7 : Accompagner des personnes en formation et communication avec les pairs.

Bloc 4 : Entretien de l’environnement immédiat de la personne et des matériels liés aux activités en tenant compte du lieu et des situations d’intervention

  • M8 : Entretien des locaux et des matériels et prévention des risques associés.

Bloc 5 : Travail en équipe pluri professionnelle et traitement des informations liées aux activités de soins, à la qualité / gestion des risques

  • M9 : Traitement des informations.
  • M10 : Travail en équipe pluri-professionnelle, qualité et gestion des risques.

Durée

11 mois (de fin août à fin juillet) soit 1540 heures (pour un parcours complet de formation)

Enseignement : 770 heures soit 22 semaines

Stages : 770 heures soit 22 semaines (3 stages de 5 semaines et 1 stage préprofessionnel de 7 semaines)

Modalités d’accès

Sauf contexte sanitaire exceptionnel, la sélection se fait sur dossier et entretien conformément à l'arrêté du 12 avril 2021.

Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Je souhaite m'inscrire à la formation".


Tarifs

Frais de scolarité : 7076 €  pour un parcours complet / 6.38 € de l'heure pour un parcours partiel en 2023.

Prise en charge par le conseil régional des Pays de la Loire pour les demandeurs d'emploi et les personnes en poursuite de scolarité.

Plus d'informations sur la prise en charge.

Les dossiers sont remis par l'institut lors de la pré-rentrée.

Logo conseil Régional


 

Méthodes utilisées

La formation se réalise par alternance d’enseignement en institut de formation et en établissements de soins.

La formation théorique se décline sous la forme de cours magistraux, travaux dirigés, travaux personnels guidés.

La formation pratique se décline sous la forme d’enseignements cliniques en stage.

Les méthodes pédagogiques mises en œuvre sont actives, expositives, démonstratives, inversées.


La visée de l'équipe pédagogique est de former des professionnels qui :

  • sachent s'inscrire dans les évolutions des situations dans lesquelles interviennent les aides-soignants;
  • professionnalisent leurs interventions;
  • participent à la construction de l'identité professionnelle de l'aide-soignant dans le champ de l'action sanitaire et sociale.

Ils seront alors en mesure de démontrer des capacités relationnelles, d'adaptabilité, de distanciation, ainsi qu'une expertise dans le domaine technique, et de s'engager dans une dynamique de "formation tout au long de la vie".


 

Modalités d’évaluation

L’évaluation des compétences acquises par l’élève est assurée par l’institut de formation et par le tuteur de stage tout au long de la formation

En fonction des modules concernés, l’évaluation peut être réalisée en situations simulées.


 

Taux d’obtention du diplôme

En juillet 2023, 71 élèves ont été diplômé soit 94.67 % de réussite.

Année

Elèves diplômés

Taux de réussite

2018

74

96,1

2019

67

89,33

2020

64

82,05

2021

81

96,43

2022

65

94,2

2023

71

94,67

Equivalences parcours partiels

Sous réserve d’être admis à suivre la formation dans les conditions fixées par l’arrêté du 7 avril 2020 modifié susvisé, des équivalences de compétences, de blocs de compétences ou des allègements partiels ou complets de certains modules de formation sont accordées aux élèves titulaires des titres ou diplômes suivants:

  1. Le diplôme d’Etat d'Auxiliaire de Puériculture;
  2. Le diplôme d’assistant de régulation médicale;
  3. Le diplôme d’Etat d’ambulancier;
  4. Le baccalauréat professionnel Services aux personnes et aux territoires (SAPAT);
  5. Le baccalauréat professionnel Accompagnement, soins et services à la personne (ASSP);
  6. Les diplômes ou certificats mentionnés aux articles D. 451-88 et D. 451-92 du code de l’action sociale et des familles (DEAVS, DEAMP, DEAES);
  7. Le titre professionnel d’assistant de vie aux familles;
  8. Le titre professionnel d’agent de service médico-social;

Les personnes susmentionnées bénéficient des mesures d’équivalences ou d’allègement de suivi ou de validation de certains blocs de compétences selon les modalités fixées à l’annexe VII du présent arrêté. Leur parcours de formation et les modalités d’évaluation des blocs de compétences ou des compétences manquantes en vue de l’obtention du diplôme d’Etat d'Aide-Soignant sont définies dans ladite annexe (tableau récapitulatif).

Suite de parcours, débouchés

Après l’obtention de votre diplôme, vous pouvez accéder (sous réserve d’avoir réussi les épreuves de sélection) aux formations suivantes : ambulancier, auxiliaire de puériculture et accompagnant éducatif et social en parcours partiel.

Vous pouvez intégrer la formation infirmière (sous réserve d’avoir réussi les épreuves de sélection) à condition de justifier de 3 années d'exercice professionnel.

Vous pouvez vous spécialiser en tant qu’assistant de soins en gérontologie (formation dispensée à l’IFMA).

Vous trouverez les renseignements sur notre catalogue en ligne.

Retrouvez ces informations dans la plaquette : 

 / 1