Traitement chirurgical du pied bot varus équin

Publié le 13 janvier 2010 Mis à jour le 26 avril 2018

Pourquoi le pied de mon enfant doit-il être opéré?
Il doit être opéré car il existe des défauts qui peuvent gêner la marche et s'aggraver avec la croissance. Ces défauts ne peuvent pas être corriger par la rééducation. La chirurgie vient en complément du traitement orthopédique. Elle est habituellement proposée vers l'âge de neuf mois. Elle est parfois indiquée après l'acquisition de la marche pour corriger des défauts résiduels.
 


 


Que va faire le chirurgien?
Il va faire une libération des parties molles c'est à dire allonger les tendons qui sont rétractés et libérer les articulations pour corriger la déformation et remettre le pied en bonne position. Il peut également transposer des tendons.
 
Comment se déroule l'opération?
Elle se fait sous anesthésie générale pour que l'enfant n'ait pas mal et ne bouge pas. L'opération se fait sous garrot, ainsi l'enfant ne saigne pas.
Une fois la libération réalisée, le chirurgien met une ou deux broches dans le pied pour maintenir la correction. En fin d'intervention, il pose un drain pour prévenir un hématome et fait un gros pansement en coton; il confectionnera un plâtre quelques jours après.
L'intervention dure environ une heure et demie.

 


 

     
Comment se passe l'hospitalisation?
Votre enfant rentre le matin même de l'intervention, la consultation de pré-anesthésie ayant eu lieu la semaine précédente. Il est revu par l'anesthésiste à son arrivée pour vérifier son état de santé. Vous pouvez l'accompagner à l'entrée du bloc opératoire et venir le rechercher. L'un des parents peut rester avec lui pendant l'hospitalisation sauf exception. Au retour du bloc, votre enfant a une perfusion pour lui administrer des antalgiques.
Il retourne au bloc au 3e ou 4e jour pour enlever le drain et confectionner le plâtre. Il rentre à la maison le soir même. Il n'y aura pas de soins à la maison, la cicatrisation se fait très bien sous le plâtre.
 
Que peut-il se passer de retour à la maison?
Dans l'immense majorité des cas, il ne se passe rien. Votre enfant continue à vivre et à se développer normalement. Il arrive parfois à se mettre debout avec son plâtre et il faut le laisser faire.
S'il a mal? cela peut être dû à une broche qui menace la peau. Il faut appeler votre chirurgien qui vous verra de suite en consultation.
S'il a de la fièvre ? il faut la gérer comme vous faites habituellement et appeler votre médecin traitant si vous êtes inquiets. Si la fièvre s'accompagne d'une mauvaise odeur sous le plâtre il faut appeler votre chirurgien, car il peut s'agir d'une infection.
 
Et après?
Vous reviendrez six semaines après en hospitalisation pour une journée pour que le chirurgien enlève les broches et refasse le plâtre sous anesthésie générale. Le nouveau plâtre sera enlevé six semaines après en consultation. Une attelle sera confectionnée par les kinésithérapeutes du service; elle sera portée pendant la sieste et la nuit. Le chirurgien décidera votre enfant a besoin de rééducation.
Vous pourrez lui acheter des chaussures et le chausser normalement. La marche sera acquise à l'âge normal, le traitement ne la retarde pas.
 
Et le suivi?
Votre enfant sera suivi régulièrement en consultation pendant toute sa croissance. Cette surveillance est indispensable pour dépister une éventuelle récidive de la déformation qui peut nécessiter une reprise du traitement: attelle, plâtre, rééducation, chirurgie.
 
Y aura-t-il des séquelles?
Un pied bot varus équin n'est jamais un pied normal. Il subsiste toujours des défauts résiduels plus ou moins visibles. Le pied bot est plus petit et il existe une différence d'une à deux pointures. Le mollet se développe moins et est plus mince. La cheville est souvent moins souple. La cicatrice blanchit mais elle reste visible à la face interne du pied.
Malgré ces défauts résiduels, votre enfant aura les mêmes chaussures et les mêmes activités que ses camarades.

 


mollet droit plus mince