Quels seront les bénéfices pour les patients?

Publié le 1 juillet 2015 Mis à jour le 13 avril 2018
Un accès aux meilleures avancées de la recherche
La volonté d’articuler soins, enseignement et recherche fait la force de la recherche nantaise depuis longtemps et contribue à positionner le CHU de Nantes parmi les CHU "forts chercheurs".

Historiquement, elle a donné naissance aux précurseurs instituts hospitalo-universitaires (institut du thorax, institut des maladies de l’appareil digestif, institut de transplantation urologie-néphrologie, IRS-Cesti…). Une étape de plus a été franchie en 2013 avec la labellisation de deux départements hospitalo-universitaires (DHU), Oncogreffe et 2020, symboles de l’excellence de la recherche nantaise. Ces structures contribuent à faire bénéficier les patients rapidement et directement des meilleures avancées de la recherche. Leur réussite ne pouvait qu’inciter le CHU à poursuivre dans cette voie en mettant à la disposition des professionnels des locaux adaptés, pour favoriser le développement de projets coopératifs au bénéfice des patients.
Cet élan affirmé représente un véritable atout pour le pôle Santé de Nantes dont l’attractivité sera renforcée auprès des étudiants et des enseignants-chercheurs aux niveaux national et international.

De meilleures conditions hôtelières
Les conditions d’hôtellerie ont un réel impact sur la qualité du séjour du patient dans un établissement de santé. Avec le temps, les attentes des patients en termes d’hôtellerie ont évolué. Construit au début des années 60, l’hôtel-Dieu par exemple disposait uniquement de chambres à deux lits sans salle de bain.

Avec le nouvel hôpital, le CHU de Nantes hisse les conditions hôtelières à la hauteur de la qualité des soins qu’il propose, notamment grâce à des chambres individuelles et confortable.

Au cœur du projet architectural, le concept de Healing hospital (terme anglo saxon qui désigne les différentes dispositions urbaines, architecturales ou paysagères) permet de créer un sentiment de bien-être dans un environnement apaisant pour le patient.
Son ouverture sur la ville, les services proposés (conciergerie, cafétéria, hôtel hospitalier...) permettront de faciliter le quotidien des usagers et de leurs proches.

Des durées de séjour réduites
L’objectif est d’aller vers des suivis plus courts, adaptés aux besoins des patients et permettant notamment de faire face à l’évolution des maladies chroniques.

La réorganisation de l’espace hospitalier permet de l’adapter au développement des prises en charge en hôpital de jour pour organiser un parcours anticipé et planifié pour les patients pouvant bénéficier d’une hospitalisation de moins de 24h. Ce mode de prise en charge, qui inclut davantage de consultations et des traitements alternatifs aux opérations lourdes devrait représenter 64?% des séjours au CHU à horizon 2026.

Des plateaux techniques de pointe
Les avancées médicales et les innovations technologiques induisent le développement des plateaux techniques, lesquels impliquent de disposer de compétences et d’équipements très perfectionnés qui ne peuvent être démultipliés. Les ressources sont nécessairement concentrées et mutualisées sur quelques sites. Le regroupement des activités du CHU lui permettra ainsi de réunir des équipements qui contribuent à offrir des soins de qualité, à la pointe de la modernité et de la sécurité et au meilleur coût, pour les patients de proximité mais également dans le cadre des activités de recours régionales voire interrégionales réalisées.

Une meilleure accessibilité
L’Île de Nantes bénéficie d’une bonne desserte par le réseau de transports en commun. Elle sera encore renforcée par le développement de nouvelles lignes, telle la ligne de bus à haut niveau de services entrée en service en septembre 2013. Nantes Métropole a annoncé début 2017 la création de deux nouvelles lignes de Tramway sur l'île de Nantes desservant le futur CHU. Le projet de nouvel hôpital intègre également des parkings pour les usagers et les personnels.