• informations destinées aux médecins,
  • prévention - information santé,
  • prise en charge patients - soins,

Quand l’escalade devient un outil thérapeutique

Publié le 6 janvier 2023 Mis à jour le 6 janvier 2023

Déjà doté d’une salle d’activité physique au sein du nouveau bâtiment de médecine physique et réadaptation, le pôle complète ses équipements avec un mur d’escalade à visée thérapeutique.

« L’escalade représente un formidable outil permettant au patient d’aller mieux et permet de solliciter plusieurs des grands domaines de l’activité physique adaptée : force musculaire, souplesse, équilibre, coordination, voire endurance. Une des rares activités qui soit aussi complète ». C’est dans cette voie que s’est engagée l’équipe d’enseignants en activité physique adaptée du MPR, utilisant l’escalade pour ce qu’elle offre en matière de mouvement mais aussi de possibilité de socialisation et de travail sur soi.

« Nous constatons beaucoup de bienfaits sur cette prise en charge. C'est une activité qui est physiquement et émotionnellement exigeante, les patients en ressortent avec beaucoup de confiance en eux et en leur corps. » poursuit l’équipe. « Les objectifs pour nos patients sont de pouvoir apprendre à réintégrer un membre lésé, bien répartir le poids équitablement sur les deux jambes, travailler la planification d'une montée. »

Le mur d’escalade vient compléter les équipements de rééducation fonctionnelle : « un mur vertical qui monte à 8 mètres et un mur inclinable qui monte à 6 mètres ce qui nous permet, selon la typologie de patient, d'adapter au mieux l’activité. ». La difficulté s’adapte ainsi au niveau de handicap. « Lorsque nos patients gravissent le mur, ils peuvent repousser leurs limites ce qui les aident à maintenir un bien-être physique, psychologique et social. »  

Toute l’équipe d’enseignants en activité physique adaptée du MPR a dû se former à cette nouvelle pratique.