Pourquoi dit-on que l’hôtellerie du CHU n’est pas à la hauteur des attentes d'aujourd'hui ?

Publié le 21 mai 2015 Mis à jour le 13 avril 2018
Une chambre individuelle et un cabinet de toilette par chambre sont devenus la norme, c'est une prestation que le patient est en droit d'attendre aujourd'hui. Les standards actuels recommandent 80 % de chambres à un lit équipées de douche, ce qui n'est pas le cas du CHU de Nantes actuellement.

Une attente des patients

Or, sur les secteurs concurrentiels, les patients attendent un confort hôtelier supérieur. On constate par exemple l'impact positif d'un nouveau bâtiment à travers l'exemple de l'hôpital femme-enfant-adolescent qui a provoqué 14 % d'augmentation d'activité en trois ans, alors qu'elle stagnait auparavant au bénéfice de Jules-Verne et de la polyclinique de l'Atlantique. Car il ne faut pas oublier que les cliniques privées ont déjà réalisé les investissements nécessaires pour mettre leur hôtellerie à niveau.

A cet égard, le nouvel hôpital offrira aux patients les derniers standards hôteliers avec notamment des chambres individuelles et confortables.