Publié le 21 mai 2015 Mis à jour le 17 juillet 2019

Délivrance du permis de construire

 Le projet le plus important en matière de santé publique en France connaît une étape importante de son avancement. Au cœur de la première métropole de l’ouest de la France, le futur hôpital sur l’Ile de Nantes regroupera, sur un même site, les services de l’actuel Hôtel-Dieu et de l’hôpital mère enfant (Nantes) et de l’hôpital Laennec (Saint-Herblain), ainsi que l’Institut de Recherche en Santé – IRS 2020, au sein d’un nouveau quartier de la santé associant soin, formation, recherche.
Ce mardi 16 juillet, le permis de construire relatif au projet de nouvel hôpital sur l’Ile de Nantes a été délivré, au nom de l’État, par Claude d’Harcourt, préfet des Pays de la Loire, préfet de la Loire Atlantique. Cette décision conclut un processus d’instruction de près d’une année et fait suite aux différents avis favorables rendus sur le projet. Autorisant la construction du nouvel hôpital et de l’IRS 2020, elle représente une étape majeure dans la poursuite de l’opération ouvrant la voie au lancement des travaux en 2020. 

Plus d'informations 



Résultats de l'enquête publique relative au nouvel hôpital du CHU de Nantes sur l'Ile de Nantes : trois avis favorables de la Commission d’enquête

Dans le cadre du projet de nouvel hôpital du CHU sur l'Ile de Nantes, une enquête publique a été organisée du 25 mars au 26 avril 2019. Elle avait pour objet d’informer le public, les associations, les collectivités, et autres organisations et de recueillir leurs observations, en vue de permettre à la Commission d'enquête d’établir des conclusions motivées et de formuler des avis au Préfet de la Loire-Atlantique.

Pilotée par une Commission d’enquête indépendante composée de cinq commissaires enquêteurs désignés par le Tribunal administratif de Nantes, cette procédure réglementaire portait sur trois sujets : l’autorisation environnementale unique, l’autorisation au titre du code minier et la demande permis de construire.

Dans leur rapport, les commissaires enquêteurs ont souligné le sérieux et la qualité du dossier présenté par le CHU de Nantes et délivré trois avis favorables. C’est une étape décisive qui est ainsi franchie dans l’opération de construction du nouvel hôpital sur l’Ile de Nantes. 

Plus d'informations 


Le nouvel hôpital, en quelques mots

En 2026, le nouvel hôpital du nouveau CHU de Nantes permetrra de regrouper au sud-ouest de l'ile de Nantes, sur un site unique et à proximité des facultés de santé, des instituts de formation paramédicaux et des instituts de recherche : 

  • les activités de court séjour (médecine, chirurgie, obstétrique) du CHU, aujourd’hui réparties sur deux sites, l’Hôtel- Dieu et l’Hôpital Nord Laennec,
  • un Institut de Recherche en Santé, l’IRS 2020, dédié aux équipes de recherche labellisées « départements hospitalo-universitaires ».

Le nouvel hôpital vise ainsi à offrir les meilleures conditions d’accueil et de prise en charge des patients. Le défi relevé est celui de la conception d’un hôpital ouvert sur la ville, conscient de sa responsabilité environnementale, anticipant la révolution numérique, en lien étroit avec ses partenaires et offrant un environnement agréable, pour contribuer au « bien-être » des patients et des professionnels.

Le projet de nouvel hôpital sur l’Ile de Nantes a officiellement reçu, le 3 septembre 2013, l’accord de financement donné par Marisol Touraine, Ministre des Affaires Sociales et de la Santé et après plusieurs expertises externes (Inspection Générale des Affaires Sociales, Conseil Immobilier de l’Etat…).

Deux ans plus tard, le 1er juillet 2015, il s’est concrétisé par la signature du contrat de maîtrise d’œuvre avec l’équipe Art&Build, Pargade Architectes, Artelia et Signes Paysages et le lancement des études de conception.


L’historique du projet

Au début des années 2000, le CHU de Nantes a établi dans le cadre de l’élaboration de son plan directeur un diagnostic approfondi de son activité. Cette étude a notamment mis en évidence les dysfonctionnements générés par la dispersion des sites et le vieillissement des bâtiments et a mesuré leur impact sur la qualité de la prise en charge et sur le coût de fonctionnement de l’établissement.


Répondre à la nouvelle réglementation

À ces dysfonctionnements s’est ajouté, depuis une quinzaine d’années, un développement considérable de la réglementation relative aux bâtiments hospitaliers. Cette réglementation vise à améliorer la sécurité des patients, des personnels et des visiteurs et son application est obligatoire (notamment pour la sécurité incendie). Elle nécessite des travaux de très grande ampleur dans les bâtiments de plus de 20 ans.

Difficiles à maintenir aux normes, les bâtiments existants ne répondent plus non plus aux exigences hôtelières des patients d’aujourd’hui et ne sont pas adaptés ni adaptables aux pratiques médicales actuelles et de demain. 


Plusieurs scénarios envisagés

A la demande du Ministère de la santé, différents scénarii ont été envisagés et analysés jusqu'en 2010 : regroupement à l’hôpital Nord, regroupement en un nouveau site, maintien de deux sites distincts. À l’issue de ces études préalables, c’est le projet de construction d’un nouvel hôpital qui a été retenu. En effet, si l’on additionne la mise aux normes de sécurité, la mise à niveau de l’hôtellerie et les surcoûts de fonctionnement liés à la dispersion des sites actuels, il est plus rentable de construire un bâtiment neuf. 

Le projet issu de cette réflexion approfondie a été validé le 16 juillet 2013 par le Comité interministériel de la performance et de la modernisation de l’offre de soins (Copermo). Le ministère en charge de la Santé a approuvé son financement le 3 septembre 2013. L’État a ainsi annoncé son soutien au projet.

Parallèlement, dès 2011, un programme technique détaillé a été rédigé par les professionnels du CHU avant de lancer, en septembre 2013, le concours de maîtrise d’œuvre.

À l’issue d’une première étape de sélection de quatre équipes, le programme technique détaillé du CHU a été remis en mars 2014. Les quatre projets anonymisés ont été reçus fin juillet 2014, les maquettes fin août.

Après quatre mois de travail au sein de vingt sous-commissions techniques mobilisant plus de 200 professionnels, le jury, réuni le 18 décembre 2014, a classé le projet premier à l’unanimité. L’anonymat a ensuite été levé, et les négociations ouvertes avec l’équipe Art and Build Architectes, Pargade Architecte, Artelia, Signes Paysages.
 

Une équipe pluri-disciplinaire pour concevoir un hôpital innovant.
De gauche à droite : Franck Guilloux (Artelia), Alain Cousseran (Signes paysages), Marc Thill (Art & Build), Abderrahman Guiga (Artelia), 
Jean-Philippe Pargade (Pargade Architectes), Caroline Rigaldies (Pargade architectes), Éric Outtelet (Art & Build), Sonia Lugassy (Artelia)


Le contrat de maîtrise d’œuvre est signé en juillet 2015. Les études d’avant-projet sommaire peuvent alors démarrer. Le premier avant-projet sommaire est rendu en 2016, puis le second en mai 2017. Suivent alors les travaux de l'avant-projet définitif. 
Le projet est, au cours de l’année 2019, soumis à une enquête publique, préalable à son autorisation environnementale, autorisation au titre du code minier, et permettant la délivrance du permis de construire.

Les phases à venir :

  • Entre 2017 et 2020 ont lieu les études de l’avant-projet définitif et consultations des entreprises ainsi que les opérations préalables de préparation des terrains pour le CHU par Nantes Métropole.
  • En 2020 débuteront les travaux de construction pour une durée prévisionnelle est de 5,5 ans.
  • En avril 2026, le CHU ouvrira intégralement ses portes sur l’Île de Nantes.