Qu’est-ce qu’une infection nosocomiale ?

Les infections nosocomiales sont des infections contractées lors d’un séjour dans un établissement de santé. Elles sont désormais intégrées au concept plus large d’infections associées aux soins, survenant lors de la prise en charge d’un patient, quel qu’en soit le lieu.
En France, la dernière enquête réalisée en 2012 indiquait qu’un patient sur vingt contractait une infection nosocomiale au cours de son hospitalisation (soit 5%).
Parmi les infections nosocomiales, on distingue les infections d’origine endogène (germes appartenant à la flore du patient), les plus fréquentes, et les infections d’origine exogène (germes provenant d’un autre patient, du personnel soignant ou de l’environnement hospitalier). La gravité de ces infections varie selon l’état de santé du patient, le site de l’infection et la capacité de l’agent infectieux à se multiplier dans l’organisme.
 
Comment le CHU de Nantes me protège-t-il contre ces infections ?

La lutte contre les infections nosocomiales est une priorité du CHU de Nantes depuis de nombreuses années. Notre établissement dispose d’une unité de gestion du risque infectieux (Ugri), composée de professionnels de santé spécialisés (médecins, pharmaciens, infirmiers), chargée de mettre en oeuvre la politique de lutte contre les infections nosocomiales. Ces mesures de prévention reposent sur la surveillance épidémiologique, l’alerte de situation à potentiel épidémique, le respect des bonnes pratiques d’hygiène lors des soins (dont l’hygiène des mains), une prise en charge spécifique des patients infectés ou colonisés par des bactéries multi- résistantes aux antibiotiques ou d’autres agents infectieux transmissibles, sur l’utilisation raisonnée des antibiotiques afin de limiter la survenue de résistances bactériennes, et la formation/évaluation des pratiques des professionnels de santé.

Comment se situe le CHU de Nantes pour la lutte contre les infections nosocomiales ?

Le ministère de la Santé a développé une réglementation nationale qui permet de mesurer la qualité en hygiène de chaque établissement de santé. Depuis 2006, il publie annuellement un tableau de bord d'indicateurs de la lutte contre les infections nosocomiales.
Ces indicateurs reflètent la qualité et la performance de la prévention du risque infectieux dans chaque établissement et indiquent les axes d'amélioration. En fonction de la note de chaque indicateur, des classes de performance sont attribuées, de la classe A pour la plus performante à la classe E pour la moins performante. Les résultats obtenus témoignent notamment des progrès accomplis dans le domaine de l'organisation et des actions de prévention du risque infectieux, de la généralisation de l'utilisation des produits hydro-alcooliques pour l’hygiène des mains, et de la politique de bon usage des antibiotiques.
 
Tableau CHU de Nantes qualite hygiene