• recherche - innovation,
  • prévention - information santé,
  • informations destinées aux médecins,

le Pr Antoine Magnan, élu à l'unanimité à la tête du CNCR

Publié le 29 septembre 2016 Mis à jour le 30 septembre 2016
Date(s)

du 20 septembre 2016 au 29 décembre 2016

Le Pr Antoine Magnan, pneumologue et président de la commission médicale d'établissement du CHU de Nantes a été élu le 20 septembre dernier à l'unanimité président-administrateur du CNCR.

La comité national de coordination de la recherche (CNCR) contribue au développement des missions de recherche et d'innovation de ses membres. Elle est ouverte aux CHU, aux CHR, aux CH ainsi qu'aux établissements publics de santé mentale.

Le CNCR se positionne comme acteur de la recherche biomédicale en collaboration efficace avec les organismes de recherche et Aviesan.

Le CNCR fédère la communauté des hôpitaux français en mettant en oeuvre :
  • une véritable coordination de la recherche clinique des établissements publics de santé pour la rendre plus compétitive;
  • la dynamisation de la recherche en lien avec tous les partenaires, universités, EPST et industriels de santé, en lui donnant une ambition européenne et internationale;
  • des outils pour faciliter le quotidien des chercheurs en identifiant les moyens et compétences existants et en permettant l'accès aux ressources rares par la sollicitation des expertises disponibles;
  • des moyens de découverte et d'accès aux protocoles de recherche pour les patients pris en charge et pour l'ensemble des investigateurs.

Renforcer la coordination de la recherche hospitalière


Le Pr Antoine Magnan a défini trois axes forts (voir son discours à télécharger ci-contre) :
  • augmenter l’excellence, en incitant les établissements à s’ouvrir à de nouvelles thématiques, notamment en cultivant le lien établissement public de santé - université;
  • reconnaître le rôle primordial des établissements publics de santé dans la recherche du fait de la diversité des connaissances et des métiers qu’ils concentrent;
  • renforcer le continuum entre l’offre de soins, le développement de la recherche et la mission d’enseignement des établissements.