• prise en charge patients - soins,
  • information institutionnelle,
  • prévention - information santé,

Le CHU de Nantes déclenche son plan blanc

Publié le 25 novembre 2022 Mis à jour le 25 novembre 2022
Date(s)

le 25 novembre 2022

Le CHU de Nantes a déclenché, le 24 novembre 2022, son plan blanc, niveau 2 des plans d’urgence de l’établissement, afin de faire face aux tensions constatées par les urgences pédiatriques et adultes.

Cette décision du Directeur général du CHU de Nantes a été prise en accord avec le Président de la Commission médicale de l’établissement et le Directeur général par intérim de l’Agence Régionale de Santé Pays de la Loire.

  • Un contexte de tensions hospitalières, depuis plusieurs semaines
Depuis plusieurs semaines, le CHU de Nantes, à l’image de nombreux établissements de santé français, connaît des tensions fortes sur ses filières d’urgence.

Ces difficultés sont majorées par le contexte d’épidémie de bronchiolite, avec un nombre très important et croissant d’hospitalisations de très jeunes enfants.

  • Un renforcement des moyens mis en œuvre

Face à cette situation, le CHU de Nantes a déjà engagé différentes actions, notamment :

  • Activation d’une cellule de suivi bi-hebdomadaire des tensions capacitaires et de l’activité des urgences
  • Mise en place de renforts aux urgences adultes et pédiatriques,
  • Activation de 5 lits supplémentaires d’hospitalisation de courte durée en aval des urgences pédiatriques.

Le pic épidémique de la bronchiolite n’est pas encore atteint et devrait intervenir dans les trois prochaines semaines. Par ailleurs, l’activité des urgences demeure particulièrement soutenue, à l’approche de l’hiver.

  • La limitation des visites dans les maternités du territoire.

Afin de protéger les nouveau-nés des virus hivernaux actuellement très présents, l’interdiction des visites – à l’exception du co-parent - est réactivée dans les services de maternité du territoire.

Il convient, en effet, de remettre au goût du jour les mesures de prévention qui avaient été appliquées durant la crise Covid et avaient démontrées leur efficacité.

Si les équipes hospitalières restent très mobilisées, le CHU de Nantes rappelle que, pour maîtriser l’épidémie de bronchiolite, des mesures de prévention très simples peuvent être suivies. Elles sont notamment consultables sur le site internet de l’ARS Pays de la Loire : https://www.pays-de-la-loire.ars.sante.fr/comment-prevenir-la-bronchiolite-0
 

 « Je souhaite au préalable rendre hommage aux équipes des urgences qui traversent une période très éprouvante. En déclenchant le plan blanc, le CHU de Nantes se donne davantage de latitude pour les soutenir en adaptant ses organisations et son activité, de manière proportionnée, et en mobilisant l’ensemble de la communauté hospitalière » souligne Philippe El Saïr, directeur général du CHU de Nantes.