La socio-esthétique : un soin au service du patient et du professionnel de santé

Publié le 10 janvier 2022 Mis à jour le 10 janvier 2022

Réconfort, écoute, sérénité, douceur, mieux-être sont tous les bienfaits des soins de socio-esthétiques proposés aux patients et aux professionnels de santé du CHU de Nantes depuis 8 ans.

Qu’est-ce que la socio-esthétique ? La socio-esthétique est une spécialisation du métier d’esthéticienne. Elle se base sur une approche corporelle globale qui apporte de la détente, du réconfort, des conseils et une écoute non médicalisée à des hommes et des femmes de tout âge, touchés par la maladie, la précarité parfois fatigués, douloureux, angoissés…

Proposer aux patients une meilleure qualité de vie dans leurs parcours de soins en leur permettant de réinvestir autrement leurs corps qu’en tant que corps objet de souffrance. C’est le travail de Marie Orieux socio-esthéticienne qui intervient auprès des patients de l’unité Espace à St Jacques. En oncologie pédiatrique et en hématologie, les socio-esthéticiennes interviennent aussi favorisant l’acceptation des traitements en amoindrissants les effets secondaires.

Qualité de vie au travail

Modelages corps, soins des mains et des pieds… Ce sont cinq socio-esthéticiennes qui proposent aux professionnels de santé des PHU 1, 3, 4, 6 et 10, une à deux journées par semaine ces soins procurant détente, relaxation, ressourcement, confort et mieux-être. Pour Mathilde Renaud socio-esthéticienne pour le PHU 3 depuis 5 ans « l’ensemble du personnel qui s’occupe directement du malade ou participe à l’organisation et à la prise en charge du patient a ce besoin de bien-être. Les créneaux sont toujours complets ».

La socio-esthétique est une discipline discrète au CHU de Nantes et pourtant indispensable. Financée par les budgets d’intéressement de pôle dans le cadre de la QVT ou par des fondations et associations pour les patients, une étude menée par l’unité Espace est en cours afin d’évaluer l’apport de la socio-esthétique dans une prise en charge différente et complémentaire des pratiques médicales et soignantes afin de maintenir un haut niveau de bientraitance.