• Accueil
  • Recherche Patient
  • présentation
  • recherche - innovation,

la recherche au CHU de Nantes

Publié le 3 avril 2009 Mis à jour le 26 mai 2009

Depuis plus de vingt ans, le Centre hospitalier universitaire de Nantes s’est attaché à poursuivre une politique extrêmement volontariste pour assurer la promotion de la recherche biomédicale. Il fait partie aujourd’hui des dix CHU "forts chercheurs".

Cette politique a permis de faire émerger quatre thématiques fortes autour:

  • de la cancérologie;
  • de l'immuno-transplantation;
  • des maladies cardio-vasculaires;
  • et des maladies de l'appareil digestif.

 Trois statistiques illustrent la progression du secteur de la recherche en santé sur Nantes :

  • les effectifs des laboratoires de recherche spécialisés sont passés de 70 en 1990 à plus de 700 en 2009;
  • le nombre de laboratoires reconnus par l'Inserm a évolué sur la même période de 1 à 13;
  • le nombre de projets d'entreprises issus de la recherche biomédicale a été multiplié par 10.

 Dans les années 2000, le CHU a décidé de concentrer ses efforts sur la structuration et la professionnalisation de la recherche clinique.
Cela s'est traduit pas la création d'une cellule de promotion de recherche clinique (CPRC) au sein de la délégation à la recherche clinique et à l'innovation (DRCI) et l'obtention d'un centre d'investigation clinique (CIC), avec une branche spécifique sur les biothérapies.
 
Au final, la recherche en santé nantaise se caractérise :
  • par la forte implication de l'hôpital au niveau de la recherche pré-clinique;
  • par la qualité du partenariat noué avec l'Inserm, les unités de formation et de recherche de santé (UFR) et l'Université de Nantes;
  • par les efforts importants de structuration et de professionnalisation conduits ces dernières années en matière de recherche clinique.