Jean-Pierre Kerneis (1918-1999)

Publié le 19 avril 2011 Mis à jour le 21 avril 2011

Professeur agrégé d'anatomie pathologique, doyen de la faculté de médecine et de pharmacie.

Né à Brest en 1918, Jean-Pierre Kernéis s'inscrit à l'école préparatoire de Santé navale puis à Nantes où il est major et président de l'internat. Lors du bombardement de l'hôtel-Dieu en 1943, il prend une part active dans l'organisation des soins et du repli sur Saint-Jacques.

En 1945, il est assistant et chef de travaux d'anatomie pathologique à Paris. Agrégé et professeur de cette discipline en 1953, il la développe et l'exerce jusqu'à sa retraite en  1983.

En 1967, il succède au professeur Boquien comme doyen de la faculté mixte de médecine et de pharmacie. À la suite des "événements" de mai 1968, il devient en 1968 le premier président de l'université de Nantes.

Historien
Dès son retour à Nantes, en 1952, il se lance dans l'étude des innombrables Jean-Pierre Kernéis"chirurgiens-navigans" du Ponant qui ont acquis en mer leur expérience avant de s'installer à terre dans les ports ou sur la côte. Il dirige ainsi près de 300 thèses, écrit de nombreux articles et est co-auteur de deux ouvrages: Nantes herbier des Isles et Les compagnies des Indes, Route de Porcelaine.

Il organise en 1981 le bicentenaire de Laënnec au Collège de France et à l'Académie de médecine. Membre de l'Académie de Marine et de l'académie littéraire de Bretagne, officier de la Légion d'honneur, des palmes académiques et du mérite national, Jean Pierre Kerneis a continué son œuvre d'historien de la médecine et de la marine.

Jean-Pierre KernéisIl a fait don de ses volumineuses archives à la bibliothèque de la faculté.

Aujourd'hui le grand amphithéâtre des facultés de médecine et de pharmacie lui est dédié.