• prévention - information santé,
  • informations destinées aux médecins,
  • professionnels de santé,
  • maladies chroniques et maladies rares,

dystrophie myotonique de type 1 - publication sur l'analyse des habitudes de vie

Publié le 10 mars 2017 Mis à jour le 15 mars 2017
Date(s)

du 24 février 2017 au 30 mai 2017

Lauréat du 1er appel à projets "Sciences humaines et sociales et maladies rares" lancé par la Fondation maladies rares en 2012, le projet ASHAM diffuse son rapport de recherche final.

Les habitudes de vie des personnes atteintes d’une maladie chronique invalidante sont mal connues et pourtant leur prise en compte est essentielle pour soigner efficacement dans la durée.

La dystrophie myotonique de type1 (DM1 ou Steinert) est une maladie rare et chronique particulière : elle est génétique, évolutive, altère plusieurs fonctions, son traitement est, actuellement, exclusivement symptomatique.

Dans cette complexité, la problématique médicale intègre relativement facilement cette diversité clinique dans une prise en charge interdisciplinaire mais elle est plus compliquée d’un point de vue relationnelle. L’objectif de cette étude qualitative était de comprendre le changement des habitudes de vie et les déterminants sociaux des stratégies d’adaptation des hommes et des femmes de plus de 20 ans dont les symptômes de la DM1 sont apparus à l’âge adulte.

Il s’agit d’une recherche en sciences sociales et sciences infirmières s’appuyant sur un problème de soins et reposant sur une problématisation ethnosociologique.

L’étude a permis de montrer différents types de comportements des patients en fonction d’un ensemble de déterminants conjugués : l’âge, la situation sociale et professionnelle, la situation familiale, les valeurs et les croyances, l’environnement de vie… Elle a montré l’écart existant entre une représentation médicale de la maladie et celle de l’expérience quotidienne et socialisée des patients. Les différentes étapes par lesquelles ces derniers passent permettent de comprendre leurs stratégies d’adaptation et d’ouvrir une réflexion sur les moyens d’améliorer leur accompagnement.

Consultez la publication :
https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01470373

Laboratoires et centres impliqués :

Partenaires :


[legende-image]1369731799444[/legende-image]