• culture - animations,

dix bougies pour Zig Hospi

les enfants hospitalisés font de la radio

Publié le 9 juillet 2014 Mis à jour le 9 juillet 2014

Depuis novembre 2003, chaque mois, Alternantes diffuse une émission réalisée en pédiatrie avec les enfants hospitalisés.

Invitée : Sarah Legras, cavalière
L’ethnologue Jocelyne Ollivier-Henry, l’artiste vénézuélien Santiago Torrès, Marlène Cieslik, championne de boxe, Jean-Bernard Memet, archéologue sous-marin au laboratoire Arc’Antique, Mickaël Landreau, gardien de but FCNA, Jean-Michel, pilote d’hélicoptère au Samu, François Prost  spécialiste des vipères et des couleuvres… Tous sont passés sur les ondes de Zig’hospi, interviewés par les enfants pour cette émission réalisée en pédiatrie.

Zig’hospi, précurseur de la radio hospitalière

Début 2001, Daniel Raphalen, président d’Alternantes FM (FM 98.1), imagine la possibilité de créer un atelier  radiophonique à l’hôpital des enfants du CHU de Nantes. Il estime qu’il est du devoir d’une radio associative de s’investir dans un tel projet de service public. Son idée séduit d’emblée l’ensemble du personnel soignant et spécialement les éducatrices de jeunes enfants qui voient là l’occasion de divertir et d’investir les jeunes patients. Les soutiens financiers de l’opération « pièces jaunes » et de la Fondation des hôpitaux de France permettent au projet de démarrer fin 2003.

En novembre, la radio baptisée « Zig Hospi » réalise son 1er atelier radiophonique et sa 1re  diffusion sur les ondes d’Alternantes. Son objectif principal est de favoriser l’expression et la communication des enfants en hospitalisation longue ou répétée dans les services d’oncologie pédiatrique, de chirurgie et de pédiatrie. Ils sont les véritables acteurs de cet atelier qui s’avère être une première en France*.

Un travail d’équipe

Chaque deuxième mardi du mois, cinq à dix enfants se retrouvent avec les éducatrices et l’équipe d’Alternantes autour du  micro et d’un invité : interviews, échanges, débats… Si c’est Alternantes qui contacte les invités, met à disposition son matériel et ses compétences techniques, ce sont les enfants qui réalisent les petits reportages et les interviews. Une fois enregistrée, l’émission d’une durée de quarante minutes est diffusée à trois reprises sur les ondes d’Alternantes FM (98.1 Nantes - 91 à Saint-Nazaire).

L’aventure continue avec Altern’ados

Fort de son expérience avec les enfants, Daniel Raphalen poursuit l’aventure avec la création d’une seconde radio destinée cette fois aux adolescents hospitalisés en hôpital de jour. Alternados a vu le jour en janvier 2014 grâce aux financements de la Drac et de l’ARS.

* les rares expériences de ce type fonctionnent seulement dans un réseau interne à l’hôpital