CP - Prévention et traitement des pneumonies à l'hôpital : le CHU de Nantes décroche la coordination d'un projet européen d’excellence (H2020)

Publié le 14 janvier 2020 Mis à jour le 14 janvier 2020
Date(s)

le 14 janvier 2020

Le projet européen HAP2, porté par le Pr Antoine Roquilly (service d'anesthésie et réanimation chirurgicale de l'Hôtel-Dieu et dirigé par le Pr Karim Asehnoune), vise à améliorer le traitement et la prévention des pneumonies acquises à l’hôpital, un enjeu majeur de santé publique en Europe.

Les infections associées aux soins sont un problème majeur de santé publique et les pneumonies sont la première cause d’infections associées aux soins avec plus de 500 000 épisodes traités chaque année en Europe. Ces pneumonies ont des conséquences médicales lourdes. Elles prolongent l’hospitalisation en réanimation de plus de sept jours en moyenne, altèrent la qualité de vie des patients même après guérison de l’infection et sont à l’origine de 10 % des décès chez les patients qui les développent.

Par ailleurs, d’un point de vue médico-économique, ces épisodes de pneumonies augmentent de façon notable le coût du séjour hospitalier.

Dans ce contexte, le projet « Host-targeted Approaches for the Prevention and the treatment of Hospital-Acquired Pneumonia » (HAP2), piloté par le Pr Antoine Roquilly, a pour but de développer des thérapies ciblées sur l’hôte (par opposition aux thérapies dirigées contre le pathogène, comme par exemple les antibiotiques) et des biomarqueurs pour améliorer la prévention et le traitement des pneumonies associées aux soins. HAP2 permettra aussi d’explorer des pistes de lutte contre l’antibiorésistance.

HAP2 a pour objectifs sur la période 2020-2024 de :
• valider un score clinico-biologique pour prédire l’évolution des pneumonies,
• réaliser deux études cliniques de phase II impliquant 600 patients en France, Espagne et Grèce, pour démontrer l’efficience de deux médicaments : l’Interleukine 12 humaine recombinante et l’Interféron gamma (associés aux antibiotiques) dans la prévention (essai 1) et le traitement (essai 2) des pneumonies,
• identifier et valider des biomarqueurs (caractérisationde la réponse individuelle à ces traitements),
• démontrer l’adaptabilité et l’acceptabilité de ces interventions.

Le projet HAP² est financé dans le cadre du programme européen pour la recherche et l’innovation Horizon 2020 (H2020) pour une durée de 5 ans à hauteur de 10 millions d’euros. Le consortium, coordonné par le CHU de Nantes, implique 10 partenaires (hôpitaux, universités et industriels) en Europe (France, Espagne, Grèce, Pays-Bas, Suisse) et aux Etats-Unis.

Ce projet est emblématique du concept de médecine des 4P (prédictive, préventive, personnalisée, participative) que porte le CHU au titre de la médecine de demain.

Contact presse : Emmanuelle Dubois au 02 40 08 71 85 ou emmanuelle.dubois@chu-nantes.fr