CP - Le CHU de Nantes appelle au juste recours aux services d’urgence

Publié le 29 novembre 2021 Mis à jour le 29 novembre 2021
Date(s)

le 29 novembre 2021

Depuis plusieurs semaines, les filières d’urgence du CHU de Nantes sont sous tension en raison d’une hausse d’activité significative. Le CHU de Nantes appelle la population à un juste recours aux services d’urgence, dans l’intérêt de tous.

De manière générale, le système reste efficace pour la gestion des urgences vitales. Cependant, l’ensemble des filières d’urgence du CHU de Nantes enregistre des records d’activité depuis plusieurs semaines. Il ne s’agit plus de pics d’activité, absorbables dans les organisations, mais bien d’une tendance qui s’installe dans la durée.

En effet, au SAMU 44, pour les situations non urgentes, en raison de l’augmentation du nombre d’appels, le délai d’attente pour avoir un médecin généraliste en ligne s’est considérablement allongé.

Au sein du service des urgences adultes du CHU de Nantes, le taux d’occupation a augmenté de 13% par rapport à la même époque en 2019, année de référence avant la crise COVID. Le service prend en charge plus de 250 patients en moyenne par jour. Les durées de passage aux urgences sont en forte augmentation, certains patients restant au-delà de 24h dans le service des urgences, dans l’attente d’une hospitalisation. Les conditions d’accueil et d’attente des patients ne sont pas optimales, dans un espace qui est conçu pour gérer des flux (accueil, évaluation, orientation), et non pour hospitaliser un grand nombre de patients.

Du côté des urgences pédiatriques, la tendance est la même, alors que l’épidémie de bronchiolite n’a pas atteint son pic en Loire Atlantique, et que l’épidémie grippale commence tout juste.

Les difficultés entraînent une insatisfaction pour les patients, leurs proches, et également pour les professionnels qui les prennent en charge et qui ont à cœur la qualité des soins et de l’accompagnement qu’ils prodiguent tous les jours.

Les leviers à la disposition de l’établissement ont été mis en place : déclenchement du plan de mobilisation interne, renforts médicaux la nuit aux urgences, travail sur les flux, recrutements complémentaires, appel aux volontaires, mobilisation de l’ensemble des services de l’établissement, etc. Les actions vont se poursuivre pour renforcer les urgences et optimiser la fluidification des parcours des patients.

Le CHU de Nantes souhaite informer la population de ces difficultés, et lui rappeler les bonnes pratiques du recours aux services d’urgence : privilégier la consultation de son médecin traitant pour toute problématique non urgente, n’appeler le SAMU qu’en cas de nécessité et privilégier la médecine de ville et les associations SOS Médecins Nantes et Saint-Nazaire. Se présenter aux urgences sans y avoir été adressé par un médecin ou par le SAMU Centre 15 doit être exceptionnel, et ne se justifie qu’en cas de nécessité avérée.

Un juste recours aux filières d’urgence est nécessaire pour la prise en charge de qualité et en toute sécurité de tous les patients en demande de soins.

Contact presse : Emmanuelle Dubois - 02 40 08 71 85 ou emmanuelle.dubois@chu-nantes.fr