CP - Confinement : une ligne dédiée pour écouter, soutenir et orienter

Publié le 20 avril 2020 Mis à jour le 20 avril 2020
Date(s)

le 20 avril 2020

Le CHU de Nantes, en partenariat avec 3 établissements du GHT 44 (CH Saint-Nazaire, CHS Blain, CH Daumezon) et avec le soutien de l’Agence régionale de santé, a coordonné la mise en place d’une plateforme téléphonique de soutien psychologique et d’orientation, dénommée COVID SOUTIEN PSY 44, à destination de la population de Loire-Atlantique, des professionnels de santé et des professionnels des structures sociales et médico-sociales dans le contexte du stress induit par l’épidémie de Covid-19 et des mesures de confinement qui en découlent.

A compter du 17 avril 2020, des professionnels de santé mentale du CHU de Nantes et des établissements hospitaliers partenaires, des professionnels de santé libéraux et des étudiants en médecine seront en mesure d’apporter un soutien psychologique ponctuel à toute personne en ressentant la nécessité.

Cette plateforme téléphonique à vocation départementale, s’appuyant sur l’infrastructure technique du centre 15 et pilotée par la CUMP (Cellule d’Urgence Médico-Psychologique), fonctionnera en articulation étroite avec le SAMU44 et sera accessible du lundi au vendredi, de 9H à 18h en continu, par le numéro vert suivant : 0 800 086 317 (gratuit).

Cette initiative s’inscrit en complément des dispositifs nationaux et locaux déjà existants. Ainsi, en dehors des horaires d’ouverture de la plateforme COVID SOUTIEN PSY 44, le dispositif national de prise en charge médico-psychologique dans le cadre de l’épidémie de coronavirus reste accessible au 0 800 130 000 (numéro vert accessible 24h/24 et 7j/7). Il s’agit d’apporter une première réponse aux personnes souffrant ponctuellement de troubles liés au stress, à l’angoisse ou à la solitude. À l’issue de cette écoute empathique, une réorientation vers des soins plus personnalisés pourra être envisagée en cas de nécessité.

Les personnes bénéficiant déjà d’un suivi régulier sont invitées à solliciter leur circuit de soins habituel si celui-ci est toujours opérationnel. Les soignants libéraux ou des structures hospitalières pour lesquels un dispositif spécifique a été organisé dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire doivent prioriser ce circuit. Les situations d’urgence continueront à relever d’un appel au 15.

Télécharger le flyer.

Contact presse : Emmanuelle Dubois - emmanuelle.dubois@chu-nantes.fr