Catherine, infirmière à l’unité de coordination du centre fédératif prévention dépistage de Loire-Atlantique (CFPD 44)

« Rendre les personnes actrices de leur santé et leur donner les moyens d’y parvenir au mieux » c’est une des missions de Catherine Robin-Le Conte infirmière engagée auprès des populations vulnérables, précaires et éloignées du soin. 



Entrée au CHU de Nantes comme aide- soignante, Catherine a eu l’opportunité d’intégrer une formation d’infirmière. Après six années passées aux urgences adultes de l’Hôtel-Dieu puis quatre en milieu pénitentiaire, elle intègre en 2006 son poste actuel d’infirmière au CFPD 44. La prévention et la promotion de la santé sont une évidence pour Catherine qui depuis 13 ans parcourt la Loire-Atlantique avec le bus prévention santé : « Les premières années pour se faire connaître, nous avons sillonné le département à la rencontre de potentiels partenaires associatifs ou collectivités locales. Par la suite, nous avons participé à des événements festifs comme la gay pride, les marchés, la foire de Béré. On en garde de très bons souvenirs ». 
Depuis le CFPD 44 a bien grandi : 138 partenaires associatifs actifs et trois unités territoriales, au CH de Saint-Nazaire, au CH de Châteaubriant et au CH d’Ancenis. 

« Aller vers » 
Catherine mène de front avec les équipes pluridisciplinaires du CFPD 44 plusieurs missions : information, prévention, dépistage, vaccination, éducation en santé sexuelle à destination de populations éloignées du soin ou prenant des risques mais aussi auprès des professionnels de santé, médico-sociaux... 
 
Des actions « hors les murs » ont été menées en partenariats avec plus d’une centaine d’associations. « Par exemple, depuis 10 ans nous travaillons avec Les Restos du Cœur, où nous intervenons sur un temps de distribution. Grâce au bus aménagé, mobile et équipé comme un espace de consultation, nous pouvons proposer aux personnes une mise à jour de leur vaccination, un bilan sanguin pour des sérologies de dépistage. Au préalable les personnes auront eu une consultation avec un médecin ». Le bus est  soumis aux mêmes exigences réglementaires, sécuritaires et de confidentialité qu’un espace de consultation dans les murs du CHU. Catherine et l’équipe du CFPD 44 doivent également répondre aux demandes de missions  ponctuelles de l’ARS comme actuellement avec l’épidémie de rougeole. Ils interviennent dans des bidonvilles de Nantes Métropole pour des actions de prévention, de dépistage et de vaccination. « C’est aussi pour les bénéficiaires un temps où ils peuvent se poser pour parler de leur santé. C’est un lieu d’écoute mais aussi d’orientation vers d’autres structures ou services de soins. On doit leur démontrer l’intérêt de prendre soin de leur santé ».