• informations destinées aux médecins,
  • prévention - information santé,
  • prise en charge patients - soins,

Cancer : au CHU de Nantes, le robot IRON 1 va révolutionner la chimiothérapie, une première dans la région !

Publié le 5 octobre 2023 Mis à jour le 5 octobre 2023

IRON 1 est le nouveau robot de préparation automatisée de chimiothérapies qui a été livré le 25 juin dernier au CHU. Et si nous faisions les présentations ?


 

400 000 €
« IRON 11 a été fabriqué par la société italienne Loccioni et représente un investissement d’environ 400 000 euros », précise le Dr Nicolas Cormier, pharmacien et responsable du secteur de pharmacotechnie.

2 principaux objectifs
« Nos objectifs, avec l’arrivée de ce robot ? À la fois optimiser la sécurisation de la fabrication des médicaments et améliorer la qualité de vie au travail des préparateurs, en réduisant les tâches répétitives et en luttant contre les TMS2 », explique le Dr François Rondeau, chef de service de la pharmacie.

11 personnes formées
IRON 1 était en phase de test jusque fin septembre. Sur la base du volontariat, 7 préparateurs en pharmacie et 4 pharmaciens ont été formés à partir du 25 septembre dernier.

20 % des préparations
La production a, quant à elle été lancée début octobre. « En 2024, IRON 1 devrait effectuer 20 % des 48 000 préparations de chimiothérapies que nous réalisons chaque année. On vise 40 % dans quelques années », indique le Dr François Rondeau. « À plus long terme, une réflexion est engagée afin d’utiliser cette technologie pour la préparation d’autres médicaments injectables (antibiotiques, morphiniques, etc.) et redonner ainsi du temps aux soins », explique le Dr Nicolas Cormier.

Fin 2022
Ce projet de robotisation est un projet collectif qui a été construit avec le concours notamment des préparateurs : dès fin 2022, des groupes de travail ont été formés et ont perduré jusqu’en juin 2023. « Et nous allons continuer sur ce mode collaboratif : des groupes de suivi vont être organisés pour partager nos expériences et nos procédures », commente le Dr Nicolas Cormier.

7 robots déjà installés en France
Sept mêmes robots sont déjà installés en France, notamment au sein de la fédération Unicancer, dont trois à l’Institut Gustave Roussy à Paris, un au Centre Eugène Marquis de Rennes et un autre au Centre François Baclesse de Caen. « Nous sommes allés leur rendre visite et avons bénéficié de leur retour d’expériences. Un club d’utilisateurs de ces robots devrait même se créer cette année. Mais le CHU de Nantes reste le premier CHU à être équipé de cette technologie ! », indique le Dr Nicolas Cormier.