• informations destinées aux médecins,
  • prévention - information santé,
  • prise en charge patients - soins,

Attention aux dommages collatéraux du coronavirus chez les enfants !

Publié le 14 avril 2020 Mis à jour le 14 avril 2020
Depuis plusieurs mois, le monde entier a les yeux rivés sur le coronavirus. Pour éviter la propagation, de nombreuses décisions ont été prises comme le confinement ou la limitation des rendez-vous chez les médecins réservés au cas les plus urgents. L’objectif est actuellement de permettre aux hôpitaux d’avoir assez de lits pour accueillir les patients atteints de Covid-19.
Or ces décisions, inévitables, ont un impact non négligeable sur le diagnostic des autres maladies qui n’ont pas disparues. Pour certaines d’entre elles, le retard engendré peut être fatal au patient, notamment chez un enfant chez qui apparait un diabète de Type 1.

L’association l’Aide aux Jeunes Diabétiques (AJD) et la Société Française d’Endocrinologie et de Diabétologie Pédiatrique (SFEDP) rappellent à toute la population les trois principaux signes de diabète débutant qui doivent alerter chez l’enfant et qui imposent un avis médical immédiat.

- L’enfant boit beaucoup plus que d’habitude.
- Il urine fréquemment.
- Il recommence à faire pipi au lit.

Ces symptômes peuvent paraître anodins dans la situation actuelle et les parents risquent donc de retarder une consultation chez leur médecin. Chaque année, 5 à 10 enfants décèdent du fait d’un retard au diagnostic. Indirectement, les mesures actuelles risquent d’aggraver cette triste réalité !
Un diagnostic précoce permet de sauver des vies et évite de charger les soins intensifs en cette période.