• agents CHU de Nantes,
  • informations destinées aux médecins,
  • prévention - information santé,

Atlantic Bio GMP : l’engagement renouvelé des membres du conseil de gouvernance

Publié le 14 décembre 2016 Mis à jour le 14 décembre 2016
Date(s)

du 6 décembre 2016 au 31 décembre 2016

Le 6 décembre, le CHU de Nantes, l’Inserm et l’Etablissement français du sang (EFS) ont renouvelé leur engagement au sein du Conseil de gouvernance d’Atlantic Bio GMP en signant une nouvelle convention de gouvernance.

Depuis l’ouverture d’Atlantic Bio GMP en 2009, les 3 partenaires unissent leurs efforts dans le but de promouvoir les biothérapies sur le territoire des Pays de la Loire en soutenant notamment le développement de la structure.

Impliqué depuis 2011 aux côtés d’équipes de recherche françaises et européennes, Atlantic Bio GMP est le premier établissement pharmaceutique de statut public en France pour la production de médicaments de thérapie innovante (thérapie génique et thérapie cellulaire).

Son objectif est d’offrir aux équipes de recherche des médicaments de thérapie innovante (MTI) validés pour des essais cliniques de phases 1 et 2 dans le but d’obtenir rapidement la preuve du concept thérapeutique des MTI pour permettre leur utilisation chez l’homme.

Atlantic Bio GMP intervient d’un bout à l’autre du cycle de production des MTI et assiste les équipes de recherche tout au long de leur projet.

Les vecteurs viraux et les produits de thérapie cellulaire réalisés par Atlantic Bio GMP sont destinés à être utilisés pour le traitement de maladies aujourd’hui incurables : pathologies de la rétine (Amaurose de Leber, Achromatopsie…), insuffisance cardiaque, ainsi que dans le traitement de l’infarctus du myocarde.

En 2017, un projet d’extension d’envergure
Atlantic Bio GMP dispose aujourd’hui de trois suites de production totalement indépendantes : 2 suites sont utilisées pour la production de vecteurs viraux (thérapie génique) et la troisième suite, dédiée à la thérapie cellulaire, est divisée en 3 salles permettant de mener 3 projets différents en parallèle.
Afin d’étendre ses activités de thérapie cellulaire, Atlantic Bio GMP a lancé un projet d’extension de ses locaux, qui verra le jour courant 2017 et permettra à la région Pays de la Loire de disposer de la première plate-forme française de thérapie cellulaire conventionnelle.
Le projet permettra également d’accroître le rayonnement d’Atlantic Bio GMP, structure reconnue et bien insérée dans le tissu de la recherche locale.

Nantes Métropole, la Région Pays de la Loire et le FEDER ont participé au financement de l’extension aux côtés de l’EFS.

Les biothérapies de Nantes
Le site de Nantes dispose ainsi d’une véritable filière en biothérapie grâce à son réseau de plateformes Universitaires et Hospitalières allant de la recherche préclinique, à la recherche clinique (Centre d’investigation clinique en biothérapie), jusqu’à la production en routine de MTI avec Altlantic Bio GMP.

Les médicaments de thérapie innovante à l’Etablissement français du sang
Premier fournisseur en France de cellules et de tissus destinés à la greffe, l’Etablissement français du sang est également le premier producteur de médicaments de thérapie innovante pour les essais cliniques de phases 1 et 2 au niveau national.
L’Etablissement français du sang a créé un établissement pharmaceutique intégré, composé de plateformes de production et de contrôle de MTI, dont Atlantic Bio GMP est le fer de lance.
Reconnues et cofinancées dans le cadre de projets nationaux et européens, ces plateformes ont un objectif commun : offrir aux équipes de recherche des MTI destinés aux essais cliniques de phases 1 (essais de tolérance) et 2 (essais d’efficacité).
Ce réseau de plateformes est structuré selon les meilleurs standards de qualité et de sécurité. Il produit des MTI dans le respect dans le respect de la réglementation en vigueur et à un coût optimal, en cohérence avec la mission de service public de l’EFS.

Le CHU de Nantes
Depuis plus de 20 ans, le centre hospitalier universitaire de Nantes s'est attaché à poursuivre une politique extrêmement volontariste pour assurer la promotion de la recherche biomédicale. Il fait partie aujourd'hui des 10 CHU "fort chercheur".
En 2016le positionnement du CHU de Nantes est le suivant :
  • 1er centre du Grand Ouest
  • 1er choix pour les internes
  • 5e pour les essais cliniques (classement SIGREC national) 
  • 8e pour les publications scientifiques (classement Sigaps national)

Cette politique a permis de faire émerger cinq thématiques fortes autour :
  • de la cancérologie ;
  • de l'immuno-transplantation ;
  • des maladies cardio-vasculaires et thoraciques ;
  • des maladies de l'appareil digestif ;
  • des biothérapies avec de nombreux essais en thérapie cellulaire et génique (MTI PP) et des plateformes performantes certifiées (Unité de thérapie cellulaire et génique et centre de production des vecteurs viraux).
L’Inserm
Créé en 1964, l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) est un établissement public à caractère scientifique et technologique, placé sous la double tutelle du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche et du ministère de la Santé. Ses chercheurs ont pour vocation l’étude de toutes les maladies, des plus fréquentes aux plus rares, à travers leurs travaux de recherches biologiques, médicales et en santé des populations.
L’Inserm soutient près de 300 laboratoires répartis sur le territoire français. L’ensemble de ses 1200 équipes regroupe près de 15.000 chercheurs, ingénieurs, techniciens, gestionnaires, hospitalo-universitaires, post-doctorants…
L’Inserm est membre de l’Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé, fondée en avril 2009 avec le CNRS, le CEA, l’Inra, l’Inria, l’IRD, l’Institut Pasteur, la Conférence des Présidents d’Université (CPU) et la Conférence des directeurs généraux de centres hospitaliers régionaux et universitaires. Cette alliance s’inscrit dans la politique de réforme du système de recherche visant à mieux coordonner le rôle des différents acteurs et à renforcer la position de la recherche française dans ce secteur par une programmation concertée.