Publié le 10 janvier 2018 Mis à jour le 28 mars 2018

Les gestes réalisés en salle de scanner ou en salle vasculaire relèvent de techniques dites « mini invasives » car elles nécessitent des micro-ouvertures via des abords transcutanés ne laissant pas de traces de cicatrices pour les patients. Certains de ces actes se substituent à des actes chirurgicaux plus lourds et ces activités sont impliquées de façon croissante dans la prise en charge diagnostique et thérapeutique des patients. Ce sont des procédures plus simples et plus rapides pour le patient sous couvert d’un contrôle pré, per et post intervention afin de réduire au minimum les risques inhérents à l’acte. La réduction du temps d’intervention permet le développement important des prises
en charge en ambulatoire.

Il existe deux catégories d’actes :
 

  • diagnostiques : principalement des biopsies 
  • thérapeutiques : drainages, embolisations d’hémostase, destructions thermiques (radiofréquence, cryoablation), injections intra artérielles d’agents tumoricides (chimiothérapies, radionucléides vectorisés)/ actes de prise en charge de la douleur (algologie interventionnelle), de pathologies vasculaires malformatives, reconstructions osseuses, recanalisations et embolisations veineuses.

Les radiologues interventionnels de l’Hôtel-Dieu forment une équipe de cinq praticiens titulaires sous la responsabilité des DrsChristophe Perret et Frédéric Douane et de leur chef de service le Pr Eric Frampas.

Lire aussi le plateau technique interventionnelle de l'Hôtel Dieu