accès direct au contenu


Les règles d’un parcours sans faute

Localisée au rez-de-chaussée haut du plateau technique médico-chirurgical (PTMC) et entrée en service en fin d’année 2013, l’unité de chirurgie ambulatoire (Uca) prend ses marques. Nouvelle structure, nouveaux locaux, nouvelle organisation, tout est prévu pour un parcours patient parfaitement fluide.

  1. consultation en chirurgie
    En dehors des spécialités en accès direct, comme l’ophtalmologie, c’est sur prescription de son médecin traitant que le patient vient en consultation dans l’un des services de chirurgie de l’hôtel-Dieu. Le praticien décide alors, en fonction de l’intervention, de l’état du patient et de sa situation (il faut s’assurer notamment que la personne sera accompagnée à sa sortie et ne passera pas seule la nuit suivant l’intervention), d’effectuer le geste en ambulatoire, ou non. Si c’est le cas, le parcours commence avec la délivrance des premières informations concernant ce type d’hospitalisation, oralement et sous la forme d’un dossier papier, le « passeport ambulatoire », remis à l’issue de la consultation avec les premières ordonnances (douche pré-opératoire, prescription d’antibiotiques ou antalgiques pour l’après-intervention). Dans certaines spécialités, le chirurgien remplit immédiatement une feuille de programmation de bloc.
     
  2. consultation d'anesthésie
    Elle se déroule au 3e Nord de l’hôtel-Dieu. Le médecin examine le patient, lui délivre des informations sur l’anesthésie, remet des ordonnances (antalgiques, anti-émétiques) et valide ou non la prise en charge ambulatoire.
     
  3. organisation du parcours
    La cellule ordonnancement, située au 1er étage de l’hôtel-Dieu, organise le parcours ambulatoire proprement dit. Chaque jour, les membres de l’équipe récoltent les fiches de programmation des interventions prévues auprès des secrétariats de chirurgie.

     
  4. J-2
    Quarante-huit heures avant l’intervention, une infirmière de l’unité de chirurgie ambulatoire appelle le patient pour lui rappeler son heure d’arrivée, réitérer les consignes (jeûne, douche...), lui rappeler quels documents il doit apporter. Elle s’assure en même temps que les examens préalables prévus ont bien été effectués.

     
  5. Arrivée à l’Uca
    Le patient est accueilli par une secrétaire médicale qui le fait passer en salle d’attente avant qu’une infirmière l’accompagne dans une des 25 chambres de l’unité (cinq d’entre elles sont adaptées aux personnes à mobilité réduite) qui comportent chacune un brancard, un adaptable, deux chaises, des toilettes et un lavabo. Pour les interventions légères motivant un séjour très court sans surveillance post-opératoire, un salon réunit cinq brancards de soins externes : « En rythme de croisière, que nous n’avons pas encore atteint – mais ça va de mieux en mieux –, le patient arrivera deux heures avant de passer au bloc dans le cas d’une anesthésie générale, une heure si c’est une anesthésie locale », explique Bernadette Griffon, cadre de santé.



     
  6. Après l’intervention
    À son retour du bloc, le patient regagne sa place pour attendre le passage du chirurgien qui signera la feuille de sortie. Le chirurgien peut également la signer immédiatement après l’intervention, en indiquant une heure de sortie. Dans la mesure du possible, le compte-rendu opératoire est remis immédiatement.
     
  7. J+1
    Le lendemain de l’intervention, un infirmier rappelle le patient pour s’assurer que tout va bien.
     


Voir aussi le parcours en vidéo:


publié le 29 septembre 2016

par Pascale Wester - direction de l'attractivité, de la communication et des affaires générales


contacts

unité de chirurgie ambulatoire (UCA)
plateau technique médico-chirurgical (PTMC)
32 bd Jean-Monnet
rez-de-chaussée haut
44093 - Nantes Cedex 1

plans d'accès

contacts 24h/24


Téléphone : 02.44.76.69.50