accès direct au contenu


En France, la plupart des services publics de psychiatrie sont sectorisés. Chaque département est divisé en zones géographiques appelées «secteurs». Dans chacun d'eux, une même équipe assure prévention et soins pour la population habitant cette zone.

En 2011, on compte 815 secteurs de psychiatrie pour adultes, correspondant à une zone d’en moyenne 56.000 habitants de plus de 20 ans, et 320 secteurs de psychiatrie pour enfants et adolescents (psychiatrie infanto-juvénile), pour des zones d’environ 46.000 habitants de moins de 20 ans.

L'agglomération nantaise comporte cinq secteurs rattachés au CHU et correspondant chacun à un service assurant la prise en charge de l'ensemble des pathologies psychiatriques:

Carte des secteurs et des établissements

Voir en plein écran

 

Chaque secteur dispose de plusieurs lieux de soins: centre médico-psychologique (consultations, orientation), centre d’accueil à temps partiel (CATTP), hôpital de jour, centre d’accueil et de crise, centre de postcure, appartement thérapeutique et unité d’hospitalisation. Chaque secteur est rattaché administrativement à un hôpital spécialisé ou général. La taille, la superficie, les moyens et le type de soins des secteurs sont très variables.

Le CHU intègre aussi des structures intersectorielles:
Voir la vidéo de présentation du pôle psychiatrie et santé mentale
version texte en pdf [PDF - 119 Ko]

Vérifiez que vous disposez du plugin flash et que Javascript est activé



publié le 22 juin 2016

par le Dr Wilfrid Martineau, chef du pôle hospitalo-universitaire (PHU) 8 - psychiatrie-santé mentale