accès direct au contenu

Site web du CHU de Nantes

retour page précédente
recherche avancée

Vous êtes ici : CHU de Nantes > rechercher un service > centre du voyageur international (CVI) > rupture de stock de vaccins

Modalités de vaccinations pendant les tensions d’approvisionnement de vaccins


HEPATITE B
Les tensions d'approvisionnement des vaccins contre l'hépatite B (ENGERIX B20 et HBVAXPRO 10) ont amenés les autorités de santé à prioriser les demandes de vaccinations et à restreindre la distribution aux pharmacies hospitalières (ils ne sont donc plus disponibles en officines de ville).
Si le patient répond aux critères [PDF - 254 Ko] il peut se rendre à la pharmacie de l'hôpital avec l'ordonnance de son médecin afin de récupérer son vaccin et reprendre rendez-vous auprès de son médecin afin de se faire vacciner.

NB : Les professionnels de santé, soumis à l'obligation vaccinale, sont prioritaires mais leurs conditions d'immunisation ont temporairement été modifiées par l'arrêté du 2/03/2017 (Cf. Tableau [PDF - 314 Ko] et certificat [PDF - 267 Ko] d'immunisation en fonction des résultats de sérologie).

HEPATITE A
Il existe actuellement des tensions d'approvisionnement sur les vaccins contre l'hépatite A. Durant ces tensions et selon les recommandations des autorités de santé, seules les personnes JAMAIS vaccinées contre l'hépatite A seront vaccinées.
Afin de limiter les vaccinations au strict nécessaire, il est possible de faire une prise de sang (ordonnance de dosage des Ac totaux ou IgG hépatite A a demandé à son médecin traitant) pour connaître son statut vis-à-vis de l'hépatite A et se faire vacciner uniquement si la prise de sang est négative. Cette prise de sang est particulièrement recommandée pour les personnes nées avant 1945 (voire 1960), les personnes ayant un antécédent de jaunisse et les personnes ayant passé leur enfance dans un pays de forte endémie.

RAGE
Les vaccins antirabiques sont également en rupture de stock et sont peu disponibles en ville. Dans ce contexte, et devant la demande importante, le centre du voyageur n'est pas en capacité de répondre à toutes les demandes. Les prescriptions de vaccins seront restreintes aux personnes voyageant en zone d'endémie, à risque d'exposition ET en situation d'isolement, selon les recommandations.


publié le 7 décembre 2017

par Valérie Briend Godet - maladies infectieuses et tropicales


contacts