accès direct au contenu

Site web du CHU de Nantes

retour page précédente
recherche avancée

Vous êtes ici : CHU de Nantes > connaître le CHU > actualités

l’expression par l’art des jeunes incarcérés


culture - animations

Du 29 juin 2012 au 30 septembre 2012

Un atelier d’expression picturale à visée thérapeutique dans l’établissement pénitentiaire pour mineurs d’Orvault.

Contexte

Six établissements pénitentiaires pour mineurs (EPM) ont été créé en France depuis 2007. Celui d'Orvault a ouvert en janvier 2008. Il accueille des jeunes âgés de 13 à 18 ans et instaure l'idée d'une action éducative dans un cadre privatif de liberté. Le risque suicidaire est une préoccupation importante pour les intervenants de cet établissement. Les équipes soignantes du service médico-psychologique régional (SMPR), accompagné de l'administration pénitentiaire de l'EPM et de la protection judicaire de la jeunesse, se réunissent tous les 15 jours autour de réunions dites "commissions de prévention suicide". De ces réunions a émergé la volonté d'enrichir l'offre d'activités thérapeutiques pour ces mineurs incarcérés afin de compléter les dispositifs de prévention du suicide.

Projet
 

Le projet est porté par les soignants du SMPR intervenant à l'EPM d'Orvault grâce aux subventions de l'association de recherche pour promouvoir les soins aux détenus dont l'objet est d'identifier les besoins en santé dans les centres pénitentiaires et d'y répondre par la mise en place d'actions spécifiques. Le projet à visée thérapeutique est la mise en place d'ateliers d'expression picturale par la réalisation de fresques murales. Entourés de professionnels soignants (psychiatre, infirmière) et d'un artiste, 10 jeunes incarcérés réalisent une fresque murale qui fera l'objet d'un vernissage dont ils auront la charge. Ils gèrent les invitations, les affiches pour la communication et la confection des pâtisseries servies pendant l'événement. Le projet s'inscrit dans le repérage de l'acte suicidaire et aide à l'expression réelle ou sublimatoire (par l'art) des jeunes incarcérés. Expression qui conduira les professionnels à repérer les besoins en soins et à les orienter sur les aides existantes (groupe de parole, entretien individuel, activités). L'objectif de ce travail de groupe est de lutter contre le suicide et tout comportement auto-agressif, mais aussi contre l'agressivité et la récidive de violence sur autrui ou sur des biens matériels, contre l'isolement social, et contre la récidive pour les auteurs de violences sexuelles.

Partenaires :
le Groupement régional de santé publique

Implication de la Fondation de France :
la subvention de 10 581€ permet le financement du projet pendant trois ans à raison de trois sessions par an.

Résultats
 

3 sessions de ces ateliers ont été mises en place sur un an, soit 30 adolescents concernés. Ces sessions ont permis de développer une activité spécifique avec un autre groupe de jeunes qui est la confection d'affiches présentant le vernissage.

Contact CHU : Ronan Auffret, responsable projet - tél. : 02.51.77.08.82 ou par mail 

Contact FHF: Romain Le blanc - tél. 02.51.83.20.74 ou par mail

 


Type :
concert - exposition - atelier...

publié le 25 juin 2012

par Emmanuelle Dubois - direction de l'attractivité, de la communication et des affaires générales


contacts

direction de l'attractivité, de la communication et des affaires générales
Immeuble Deurbroucq
1er étage
5 allée de l'île Gloriette
44093 Nantes Cedex 1
Envoyer un message