accès direct au contenu

Site web du CHU de Nantes

retour page précédente
recherche avancée

Vous êtes ici : CHU de Nantes > rechercher un service > ITUN > recherche

Itun - principales thématiques de recherche


Développer les biothérapies
Aux thérapie cellulaire, thérapie génique, immuno-intervention, transplantation et ingénierie tissulaire et moléculaire viennent s'ajouter des plates-formes technologiques permettant l'analyse quantitative et qualitative du transcriptome (puces à ADN), du protéome, et l'analyse fonctionnelle. Elles associent recherche fondamentale et activité de diagnostic et de soins, et ont démontré leur efficacité pour identifier de nouvelles molécules à potentiel thérapeutique, de nouveaux moyens diagnostiques et de nouvelles stratégies de prévention de la maladie.

Robotique
L'IUN est impliqué dans la recherche et  le développement de techniques chirurgicales mini-invasives, en collaboration avec l'institut de recherche en communication et cybernétique de Nantes.

Biologie des cellules endothéliales
L'IUN étudie les mécanismes moléculaires associés aux dysfonctions endothéliales qui affectent la paroi vasculaire, et le rôle de l'endothélium dans la réponse innée et acquise. Il s'agit aussi d'identifier de nouvelles cibles thérapeutiques pour la prévention de l'athérosclérose, du rejet de greffe en allo et xénostransplantation et le traitement des vascularites.

Tolérance immune aux allo et auto antigènes
Au sein de l'IUN et en réseau avec des laboratoire du NIH (USA) et des projets de la communauté européenne, l'Itert est un centre internationalement reconnu dans l'étude des mécanismes moléculaires et cellulaires de la tolérance immune. Son rapprochement de l'institut du thorax permettra de développer de nouveaux protocoles de manipulation du système immunitaire permettant d'induire une tolérance à l'allogreffe en alternative aux traitements immunosuppresseurs dont les effets secondaires sont nombreux et parfois graves.

Xénotransplantation
Solution potentielle au déficit d'organes, la xénotransplantation pose de nombreux problèmes immunologiques, physiologiques, virologiques et éthiques. Dans le cadre d'un réseau européen, les deux instituts nantais mutualiseront leurs efforts pour progresser vers l'application clinique encore conditionnée par la nécessité de progrès importants dans le contrôle du risque infectieux et du rejet. Le laboratoire des grands animaux constitue un atout important dans cette recherche en permettant en particulier des études précliniques sur le primate.

Immunointervention
 L'Itert a initié l'utilisation clinique de médicaments immunosuppresseurs maintenant classiques. L'IUN et l'institut du thorax cherchent maintenant à diminuer voire supprimer ce type de traitement en développant leurs capacités de manipulation du système immunitaire pour aller vers plus de spécifité et de sélectivité dans l'immunosuppression.

Glomérulopathies
L'IUN étudie les mécanismes physiopathologiques du syndrome néphrotique et de sa récidive après la transplantation rénale. Bien que rare, cette pathologie représente un modèle unique d'étude du podocyte et du filtre gloménulaire avec des retombées possibles pour d'autres maladies rénales

Épidémiologie/banques de données
Les bases de données validées par L'Itert et l'institut du thorax, connectées à des réseaux nationaux et internationaux, sont développées et appliquées à d'autres pathologies des instituts, telles que les pathologies rénales rares.

Actualité de la recherche à l'Itun


publié le 11 octobre 2016

par le Pr Gilles Blancho, directeur de l'Itun


contacts

institut de transplantation urologie-néphrologie (Itun)
30 bd Jean-Monnet
44093 - Nantes Cedex 1

le Pr Gilles Blancho, directeur de l'Itun

Secrétariat Consultations Néphrologie :
02 40 08 74 53
02 40 08 74 54

Secrétariat Recherche :
02 40 08 47 69
02 40 08 74 10

Fax : 02 40 08 77 83

actualités