accès direct au contenu

Site web du CHU de Nantes

retour page précédente
recherche avancée

Vous êtes ici : CHU de Nantes > rechercher un service > ITUN

institut de transplantation urologie-néphrologie (Itun)


  L'institut de transplantation et de recherche en transplantation (Itert) de Nantes a été créé en 1991 puis élargi en 2006 sous le nom d'IUN (l'Itert urologie-néphrologie), avant de devenir l'institut de transplantation urologie-néphrologie (Itun).

L'institut rassemble aujourd'hui plus de 300 personnes. Il réunit deux services cliniques: le service d'urologie et le service de néphrologie et immunologie clinique et l'unité Inserm 643 "immunointervention dans les allo et xénotransplantations".

L'institut a pour vocation le développement de l'activité de recherche, en y associant étroitement ses deux autres missions, soins et enseignement. La mise en réseau des chercheurs fondamentaux et des cliniciens permet de faire bénéficier les patients de traitements de pointe, dans une logique de recherche translationnelle dont l'efficacité est largement démontrée.

Sous l'impulsion de son créateur, le Pr Jean-Paul Soulillou, l'institut, soutenu par la fondation d'entreprises Progreffe, s'est imposé au niveau européen, tant dans la recherche que le soin.

L'Itun est aujourd'hui le 1er centre européen de greffe de rein (la 4000e greffe a été réalisée fin 2009, 40 ans après la 1re greffe de rein à Nantes), le 1er centre français de double greffe rein-pancréas et figure parmi les leaders européens de greffes de pancréas.

L'institut a réalisé régulièrement des "premières" cliniques, en particulier dans le domaine de l'immunointervention avec, par exemple, la première utilisation chez l'homme de certaines molécules immuno-modulatrices. Il a eu aussi un rôle important dans le développement des greffes à partir de donneurs vivants en France. Il détient plus d'une vingtaine de brevets et de licences et a opéré plusieurs transferts de technologie. Enfin, il fait partie de la Fondation de coopération scientifique Centaure, dédié aux sciences de la transplantation et bénéficiant du label "réseau thématique de recherche et de soins (RTRS)", consacrant les centres d'excellence de niveau national et international.

Parmi ses axes de recherche majeurs, centrés sur l'immunologie de la transplantation, on peut citer:

  • l'étude des mécanismes moléculaires et cellulaires de la tolérance immune;
  • l'étude de la xénotransplantation, c'est à dire la greffe d'organes animaux, potentielle solution au déficit d'organes, mais posant avant toute application à l'Homme de nombreux problèmes immunologiques, physiologiques, virologiques et éthiques;
  • l'immunointervention, avec pour objectif la diminution de l'utilisation des médicaments suppresseurs responsables de nombreux effets secondaires;
  • l'obtention de neurones à partir de cellules souches et les modalités du rejet de neurones dans l' encéphale.


Depuis sa création, l'institut s'est doté d'outils innovants pour capitaliser, développer et valoriser ses recherches et découvertes:

  • plates-formes technologiques proposant des prestations de haut niveau (analyse quantitative et qualitative du transcriptome (puces à ADN), du protéome, analyse fonctionnelle) orientée vers le diagnostic immunologique; le but est in fine de prédire, améliorer et même induire  la tolérance des patients transplantés;
  • deux animaleries de singes et de rats, pour la recherche pré-clinique;
  • cohortes de patients et banques de données, indispensables à la recherche et à l'amélioration du suivi des patients; on peut citer Divat (données informatiques validées transplantation),  première banque de données validées européenne du genre.


L'ensemble de ces outils et compétences a permis à l'institut de développer et faire aboutir des synergies fortes avec le secteur privé, permettant non seulement d'attirer des capitaux indispensables à la poursuite de ses activités, mais aussi d'appliquer les découvertes faites en laboratoire dans le domaine clinique et industriel : on peut ainsi citer la contribution à la création de trois entreprises dans le domaine de la biotechnologie (IDBC /A2.com, TcL Pharma et TC Land expression), la participation de certaines de ces biotechnologies dans les plate-forme de l'institut, l'adossement de l'institut au pôle de compétitivité Atlanpôle biothérapies, les nombreux contrats de collaboration de recherche avec de grandes entreprises du secteur pharmaceutique sur des projets nationaux, européens et mondiaux.

Voir aussi l'association de l'institut.


L'équipe

Voir : gouvernance de l'institut
 

publié le 10 décembre 2013

par Gilles Blancho - institut de transplantation urologie-néphrologie (Itun)