accès direct au contenu

Site web du CHU de Nantes

retour page précédente
recherche avancée

Vous êtes ici : CHU de Nantes > rechercher un service > endocrinologie > présentation

endocrinologie - maladies métaboliques et nutrition - diabète gestationnel


prise en charge patients - soins

Le diabète gestationnel est une hyperglycémie apparaissant le plus souvent au cours du 2ème trimestre de la grossesse (mais parfois dès le 3ème mois). Il disparait après l’accouchement. Sa fréquence est variable selon les pays. En France ce diabète est présent dans environ de 10% des grossesses. Son mécanisme est mal connu. Il est cependant plus fréquent s’il existe un surpoids et des antécédents de diabète dans la famille.

Pourquoi diagnostiquer le diabète pendant la grossesse ?

  • Pour l'enfant :

Le foetus est nourri par le sang de sa mère grâce au placenta. S'il existe un diabète maternel,  le  fœtus grandit dans un environnement très sucré. Il peut alors prendre trop de poids (macrosomie fœtale), compliquant parfois l'accouchement. A sa naissance, le nouveau né risque d'avoir des hypoglycémies et des hypocalcémies nécessitant une surveillance très médicalisée.

  • Pour la mère :  

Même si le diabète disparait à l'accouchement, 50% des mères ayant eu un diabète gestationnel risquent de devenir diabétiques de type 2 dans les 30 ans. Ce diabète définitif sera d'autant plus précoce que les femmes sont obèses et ont des antécédents de diabète dans leur famille. Il est donc très important de pouvoir informer les futurs mères, de les aider à ne pas trop prendre de poids et de les motiver à reperdre leurs kilos de grossesse.
 

Chez qui dépister un diabète gestationnel ?
 Il est aujourd'hui indispensable de dépister les femmes les plus à risque :

  • Femmes de plus de 35 ans,
  • Femmes en surpoids et obèses
  • Femmes ayant des diabétiques dans leur famille (apparenté du premier degré),
  • Femmes ayant déjà eu un diabète lors d'une précédente grossesse,
  • Femmes ayant déjà accouché d'un enfant de plus de 4kg.

Il est donc important que le médecin qui suit votre grossesse connaisse tous vos antécédents.
 

Quand diagnostiquer un diabète gestationnel ?
Le premier dépistage est réalisé dès la fin du 3ème mois, grâce à une prise de sang à jeun (glycémie à jeun). Si ce premier test met en évidence un diabète, vous serez adressé à un diabétologue. Si le résultat est normal, un second test sera réalisé entre la 24ème semaine et la 28ème semaine d'aménorrhée (au début du 6ème mois). C'est le médecin qui suit votre grossesse qui vous prescrira les tests de dépistage.

Comment diagnostiquer un diabète gestationnel ?
Le diabète doit être diagnostiqué  à 2 moments de la grossesse.

Dès la fin du 3ème mois, une mesure de la glycémie à jeun est réalisée. Elle permet de diagnostiquer les diabètes qui apparaissent précocément lors de la grossesse. Si la glycémie à jeun est supérieure à 0.92 g/l, un diabète est confirmé et vous serez orientée vers un diabétologue.
Si le premier test est normal (glycémie à jeun inférieure à 0.92 g/l), un second test sera réalisé au début du 6ème mois  (HyperGlycémie Provoquée par voie Orale sur 2 heures à 75 g de glucose).   Il consiste à faire une prise de sang : avant, une heure puis 2 heures après ingestion de 75 grammes de glucose. Avec ce second test, on examine 3 valeurs de glycémie : on confirme le diagnostic de diabète, si 1 seule valeur est trop élevée.  Vous serez alors orientée vers un diabétologue.

Au CHU, vous pourrez consulter un diabétologue dans le service d'endocrinologie-diabétologie et à la maternité. Parlez en au médecin qui suit votre grossesse.

Prise en charge du diabète gestationnel  par le diabétologue :
Le principal traitement est diététique. L'objectif est d'obtenir une normalisation de vos glycémies en quelques jours.
Pour surveiller vos taux de glycémie tout le long de la journée, la réalisation d'une auto surveillance glycémique vous sera recommandée. Un appareil de lecture glycémique ainsi que le matériel nécessaire vous sera prescrit. Vous pourrez ainsi connaitre votre glycémie avant et 1h30 à 2h00 après chaque repas. Vous adapterez ainsi mieux votre alimentation et serez  rassurée pour votre enfant. 
Dans quelques cas seulement,  l'alimentation diabétique ne suffit pas et un traitement par insuline devra être mis en route.
 

Après l'accouchement :
Une alimentation normale pourra être reprise dans les heures qui suivent la naissance. L'insuline, s'il y a, sera arrêtée. La glycémie de votre enfant sera contrôlée. La surveillance de vos glycémies devra se poursuivre pendant 48h.
A votre sortie de la maternité, le diabétologue vous prescrira un nouveau test sur 2 heures (HyperGlycémie Provoquée par voie Orale à 75g de glucose) à réaliser 2 mois après l'accouchement afin de vérifier la totale disparition du diabète.  Une surveillance annuelle sera ensuite nécessaire.

Lors de la grossesse suivante :
Le diabète gestationnel  réapparait chez 70% des femmes. Il est donc recommandé de recontacter votre diabétologue dès le 3ème mois de grossesse. La reprise d'une alimentation diabétique précoce peut retarder l'apparition du diabète gestationnel.


publié le 11 octobre 2013

par le Dr Lucy Chaillous, chef du service d'endocrinologie, maladies métaboliques et nutrition


contacts

endocrinologie - maladies métaboliques et nutrition
hôpital Nord Laennec
Bd Jacques-Monod
Saint-Herblain
44093 - Nantes Cedex 1

plans d'accès